Sortie aux champignons : un père et son fils inculpés après avoir escroqué 33 400 euros à un couple de septuagénaires !

Un père et son fils sont accusés d’avoir escroqué 33 400 euros à un couple de septuagénaires lors d’une sortie champignons dans la forêt de Bouconne, aux alentours de la ville de Toulouse. Les gendarmes les accusent d’être « des gros menteurs » . En effet, les deux compères se seraient rapprochés subtilement de ce couple, auraient établi un lien de confiance, pour dérober enfin cette somme mirobolante. Retour sur cette terrible affaire de manipulation.

À lire aussi : Toulouse : ce trafiquant de drogue avait mis au point un stratagème hallucinant !

Se faire passer pour un cousin éloigné, détourner des chèques et dérober 33 400 euros à des septuagénaires

Cette histoire commence bien. Vers l’automne 2018, un couple de septuagénaires, résidant à Thil, est parti à la chasse aux champignons, dans la forêt de Bouconne. Quand tout d’un coup, un individu s’approche d’eux. Il assure qu’il est un de leurs cousins éloignés. Les trois individus papotent donc tranquillement. La conversation est paisible à tel point que le couple se prend de sympathie pour cette personne, devenue familiale. Ils échangent donc leurs contacts.

Peu après, le couple de septuagénaires rencontrent des difficultés avec leur voisin. Les relations s’enveniment jusqu’à l’ouverture d’une affaire judiciaire. Âgés respectivement de 75 et 72 ans, les deux habitants de Thil n’avaient absolument pas envie de se préoccuper de l’organisation de ce procès. Alors en contact avec ce fameux cousin éloigné, ils décident de déléguer le dossier à cet homme contre rémunération.

En prétextant le cadre de l’enquête judiciaire, cet homme, se disant un cousin éloigné, faisait signer des chèques de 5000 euros au couple régulièrement. Le père de cet individu mystérieux encaissait les chèques d’un montant mirobolant. À eux deux, ils sont arrivés à escroquer la somme de 33 400 euros.

Placés en garde à vue pour escroquerie et blanchiment d’argent sur fond d’abus de faiblesse, les deux soupçonnés ont été libérés en attendant leurs convocations à une audience au Tribunal de Toulouse.

Source : La Dépêche. 

À lire aussi : Arnaque aux billets de 50 euros : les gendarmes tirent la sonnette d’alarme !

 

En savoir plus sur : - -

Publié par Salomee le 28 Juin 2020
0