Une Américaine reçoit une balle dans le ventre et se fait inculper pour la mort de son fœtus

Alors que l’Alabama vote une loi anti avortement la plus restrictive du pays, c’est un fait divers hallucinant qui se déroule au tribunal. En effet, Marshae Jones reçoit une balle dans le ventre alors qu’elle est enceinte de cinq mois mais elle est jugée pour avoir initié la dispute et avoir mis en danger son fœtus.

>> À lire aussi : Avortement : l’Alabama vote la loi la plus répressive des Etats Unis pour limiter l’accès à l’IVG

Une Américaine reçoit une balle dans le ventre et se fait inculper

C’est un fait divers totalement insolite qui s’est déroulé en Alabama ces dernières semaines. En effet, une jeune femme vient d’être inculpée pour l’homicide volontaire de son fœtus alors que c’est elle-même qui reçoit une balle dans le ventre. Dans les faits, une dispute éclate entre Ebony Jemison et Marshae Jones dans la ville de Pleasant Grove en Alabama.

femme enceinte

Et malheureusement, la future maman reçoit une balle dans le ventre suite l’altercation. À peine un peu plus tard, elle apprend qu’elle perd son bébé de cinq mois et décide donc de poursuivre l’auteure du coup de feu. Et contre toute attente, l’histoire ne va pas vraiment se passer comme elle le souhaite. En effet, c’est elle qui se retrouve à être inculpée pour homicide involontaire de son enfant à naître.

>> À lire aussi : Alabama : le gouvernement veut passer à la castration chimique pour les prisonniers condamnés pour pédophilie

Elle reçoit une balle dans le ventre et fait les frais des dérives de la loi anti-IVG en Alabama

Il y a peu, état de l’Alabama vote la loi la plus restrictive des États-Unis sur l’avortement. En effet, la législation prévoit la quasi totale interdiction de recourir à une IVG, y compris dans des cas de viols ou d’incestes. D’ailleurs, des peines de prison peuvent aller jusqu’à l’emprisonnement pour les médecins qui pratiquent ce genre d’opération.

Et malheureusement, dans le cas de Marshae Jones, les premières dérives commencent à apparaître. En effet, le lieutenant de police Danny Reid explique : «L’enquête a montré que la seule réelle victime était l’enfant à naître. C’est la mère de l’enfant qui a initié et continué cette dispute qui a causé la mort de son enfant à naître.» Et il continue sur sa lancée : «Ne perdons pas de vue que l’enfant à naître est la véritable victime dans ce cas. Elle n’a pas choisi de se trouver au milieu d’une dispute pendant laquelle elle comptait sur la mère pour la protéger.»

En savoir plus sur : - - -

Publié par Claire le 30 Juin 2019
0