Des voleurs endorment une femme en pleine rue et la dépouillent de 100 000 € de bijoux

C’est un mode opératoire peu commun ! En effet, ce mercredi 15 janvier à Saint-Mandé, des voleurs parviennent à endormir une femme en pleine rue et à la dépouiller de tous ses bijoux. Immédiatement, la police se charge de l’affaire pour tenter de retrouver les malfaiteurs.

>> À lire aussi : La police recherche ce voleur accusé de blackface pour commettre son braquage

Des voleurs endorment une femme en pleine rue

Ce mercredi 15 janvier, à Saint-Mandé, une femme regagne sa voiture dans la rue du Lac pour rejoindre son domicile. Machinalement, elle ouvre le coffre arrière pour récupérer ses affaires. Et c’est à ce moment précis que des voleurs la plaquent au sol. Dans le même temps, ils lui font respirer un tissu imbibé de produits chimiques et elle s’évanouit immédiatement.

Selon une source du Parisien, « Elle a senti du formol. » Quant à leur objectif ? 100 000 € de bijoux composés d’une alliance et d’un solitaire. Au sol, la victime restera inconsciente seulement quelques secondes avant de reprendre ses esprits de voir une Citroën C5 s’éloigner vers le bois de Vincennes. Immédiatement, elle appelle les secours et l’alerte est lancée du côté de la police. Malheureusement, ils ne parviennent pas à retrouver la trace du véhicule. Quant à la victime, elle n’est absolument pas blessée mais très choquée de l’attaque.

>> À lire aussi : Un mannequin a volé près de 270 000 € à sa grand-mère sénile pour mener un train de vie luxueux

Un mode opératoire qui intrigue

Ce fait divers peut sembler banal et pourtant, il n’en est rien ! En effet, les voleurs utilisent un mode opératoire très rare et qui suscite la curiosité des enquêteurs. D’ailleurs, une source judiciaire ne peut s’empêcher de témoigner en avouant : « Je n’ai jamais vu ça. Même si on connaît des équipes capables de la jouer de cette façon-là. »

En effet, en mai dernier du côté de l’Île-de-France, des malfaiteurs avaient effectué une vingtaine de cambriolages en suivant la même méthode. D’ailleurs, les occupants étaient toujours présents, à l’intérieur mais complètement drogués. Au total, c’est tout de même 17 personnes qui étaient venues témoigner auprès de la police. Et concernant l’enquête, il semblerait que le produit utilisé était exactement le même pour chaque habitation.

Publié par Claire le 05 Fév 2020
0