11 plats traditionnels absolument dégoûtants !

Parmi les différences culturelles que l’on observe le plus souvent lorsqu’on part en voyage, la nourriture reste celle à laquelle on a le plus de mal à s’adapter. C’est pourquoi, les grands hôtels proposent souvent des buffets plus classiques qui permettent aux Occidentaux un peu réticents de pouvoir manger sans crainte. Une fois que l’on se rend dans des endroits un petit peu plus pittoresques, surtout si on loge chez l’habitant, il faut s’attendre à être confronté aux spécialités locales.

 

Certaines de ces spécialités, il faut le dire franchement, ne mettent pas l’eau à la bouche. Mais pensez donc à ses étrangers qui voient nos fromages plein de moisissures, nos pattes de grenouille ou le foi malade des canards gavés. Alors ne faites pas la fine bouche quand on vous propose à Oslo une tête de mouton grillée ou à Hanoï, un œuf de canard fécondé.

Voici un tour du monde des spécialités culinaires qui font frémir les Français. Bon appétit !

1. Le smalahove : tête de mouton

Ce met norvégien est surtout dégusté à l’approche de Noël.

2. Un biscuit aux guêpes bien craquant, au Japon

3. Un œuf de canard fécondé, au Vietnam

4. Le haggis : pense de brebis farcie

Le célèbre haggis est un plat traditionnel écossais. Une fois la panse ouverte, la viande ressemble à de la farce, mais ne vous y méprenez pas, il s’agit bien d’abats de mouton.

5. Escamoles : larves de fourmis

On dirait des lentilles ou des haricots, pourtant il s’agit de larves de fourmis préparées avec une sauce et des petits légumes.

6. Les testicules de taureaux fris

Lorsqu’ils sont fris les testicules sont presque appétissants. Dans le Colorado, ils appellent ça les « huitres de Montagnes rocheuses ».

7. Le cochon d’Inde grillé

Dans les pays d’Amérique du sud, le cochon d’Inde se mange à toutes les sauces.

8. Le shirako : laitance de poisson

La laitance est le sperme sécrété par les poissons. Au Japon, le sperme de morue, saumon, calmar ou fugu est un plat traditionnel appelé shirako (qui veut dire « enfants blancs »).

9. Le pénis de yak grillé

En Chine, le pénis de yak est consommé pour traiter les problèmes de peau et l’impuissance.

10. Vin de serpent

Les Vietnamiens consomment des vins ou des alcools de serpents. Les animaux morts macèrent dans l’alcool.

11. Le þorramatur : la totale du dégoutant

Ce plant traditionnel islandais est très populaire et était déjà consommé par les vikings. Dans le þorramatur (latinisé thorromatur), on ne sait pas quel ingrédient est le moins surprenant. Comme le smalahove novégien (qui est d’ailleurs aussi consommé en Islande), il y une tête de mouton grillée et bouillie, des testicules de mouton macérés dans du lait aigre, du requin du Groenland, du fromage de tête, une saucisse de foie de mouton, du boudin noir, de la morue séchée, du pain de seigle, de l’agneau fumé, de la graisse de mouton, des nageoires de phoque, du gras de baleine mariné ou du gras de requin faisandé. Oui, ça tient à l’estomac, mais il faut bien ça pour se protéger du froid.

Publié par Nicolas F le 04 Fév 2017
0