Deux Toulousains fabriquent de la bière au cassoulet

De la bière au cassoulet ! Non, ce n’est pas une blague. Et pour ceux qui se poseraient la question, il n’y a pas de haricots qui trempent dedans comme des fruits confits. Il s’agit d’un projet très sérieux, réalisé par deux Toulousains à l’occasion du festival Octobière.

 

Ils fabriquent de la bière au cassoulet

Fabriquer de la bière au cassoulet !? L’idée vient de deux Toulousains, brasseurs de profession et qui relèvent ce défi farfelu. « L’idée est de faire collaborer des brasseries entre elles » explique Benjamin Serralta. Gérant de la microbrasserie la Garonette, il participe au concours avec Romain Rougier, de la brasserie Hopschot. Mais, réaliser une bière aux saveurs de l’un des plats les plus incontournables du Sud-ouest... Ce n’est pas une mince affaire.

 

 

Les deux brasseurs, ont donc d’abord utilisé les haricots qu’ils ont travaillés à la manière de céréales. « Nous avons d’abord fait cuire les haricots à part, en les travaillant comme une céréale pour apporter un peu d’alcool à la bière ». Que les puristes se rassurent, les haricots proviennent bien de Castelnaudary. « Des lingots traditionnels » assurent les brasseurs. Mais, le plus gros souci, était d’extraire le gras de la préparation. En effet, « si l’on met du gras, on n’a pas de mousse ». Ils ont donc concocté à part, le fameux plat occitan. Et ce n’est qu’à la fin, qu’ils ajoutent le jus concentré à la fermentation.

bière-cassoulet-Toulousain-brasseurs-insolite

La bière au cassoulet présentée à l’ocasion de l’Octobière du 11 au 14 octobre à Toulouse

 

 

Une petite mousse qui fait déjà parler d’elle

Alors évidemment, la question que tout le monde se pose, c’est est-ce que c’est bon ? Benjamin, l’un des brasseurs qui a participé à sa création explique. « On ne peut pas dire ça. C’est particulier, mais au nez, on a bien l’arôme du cassoulet, et en bouche, le côté soyeux du haricot ». Au final, on obtient une bière baptisée La Cassoul’ale, relativement légère, et à 4°.

 

 

Une petite mousse qui évidemment attire de nombreux curieux lors du festival de l’Octobière qui se déroule actuellement du 11 au 14 octobre à Toulouse. Entre les fervents défenseurs des couleurs du terroir et les esprits farouches, ce mélange insolite rassemble en même temps qu’il divise. Un restaurateur interrogé sur le sujet, n’a pas manqué d’humour. « C’est rigolo. En plus de roter, les buveurs de bière vont péter. C’est ça, la double fermentation ! ». Voilà tout est dit. À la vôtre.

En savoir plus sur : - - - - - -

Publié par Claire le 13 Oct 2018