Confinement : ces produits que vous risquez de ne plus trouver dans vos supermarchés

Après deux semaines de confinement, le ministre de l’Economie répète qu’il n’y a pas de risque de pénurie dans les supermarchés. Il reconnaît toutefois que certains produits peuvent manquer, être en “tension”.

A lire aussi : Coronavirus : vos supermarchés pourraient bien fermer plus tôt !

Les Français se ruaient dans les supermarchés craignant la pénurie durant ce confinement. Cependant, cela semble petit à petit rentrer dans l’ordre. Bruno Le Maire, ministre de l’Economie continue de rassurer les Français en répétant qu’il n’y a “pas de pénurie aujourd’hui dans les grands magasins, dans les commerces alimentaires” . Le ministre ferait le point deux fois par jour avec les distributeurs pour vérifier l’approvisionnement. Il a toutefois reconnu destensions sur certains produits . De quels produits risquons-nous de manquer ?

Les pâtes, les œufs, le papier toilette sont les produits les plus en “tension” dans les supermarchés

Interrogé par Le Figaro, le groupe Système U explique que ce sont “tous un peu les mêmes” produits qui peuvent manquer pendant le confinement soient les pâtes, le papier toilette ou encore les œufs, et cela sur l’ensemble du territoire. Toutefois, il n’est pas question de pénurie. Du côté d’Auchan, il constate que les consommateurs stockent trop et que certaines productions ne sont pas contrôlées par le supermarché et notamment les oeufs “les poules ne pondent qu’une fois par jour” . L’enseigne ajoute dans la liste les produits “en tension” les denrées liées à des campagnes de récolte comme le riz, les dérivés du lait comme le beurre et la crème et les produits nettoyants suite aux règles d’hygiène.

Toutefois, la situation semble s’apaiser, les placards des Français sont déjà bien remplis. En effet, Système U dévoile que le panier moyen d’un client de supermarché a presque doublé passant de 50 à 90 euros. Les émois des premiers jours se sont calmés. La fréquentation a donc baissé car les clients vont moins de fois par semaine au magasin et privilégient les grosses courses. Les consommateurs achètent également plus de conserves que de produits frais. Ils ont donc compris que cela pourrait durer longtemps et que les chaînes de distribution vont s’organiser afin d’éviter toute pénurie.

Source : Le Figaro

A lire aussi : Confinement : un changement majeur dans les supermarchés à partir de maintenant

Publié par Romane le 31 Mar 2020
0