Peut-on manger un aliment tombé par terre ? Réponse !

Peut-on oui ou non manger un aliment tombé par terre moins de cinq secondes ? Des scientifiques répondent à cette question existentielle.

En cette journée mondiale de l’alimentation, nous allons répondre à une question de la plus haute importance que beaucoup d’entre vous se posent. Est-il possible de manger un aliment tombé par terre s’il est resté moins de cinq secondes au sol ? Car, paraît-il, selon une règle communément admise, si l’aliment ne touche le sol pas plus de cinq secondes, pas de danger, on peut le manger. Alors légende urbaine ou fait scientifique ?

En 2003, Jillian Clarke, une étudiante de l’université de l’Illinois, aux États-Unis, a été la première à s’attaquer à cette croyance. Pour cela, elle a badigeonné des tuiles de céramique de bactéries E. Coli et y a fait tomber des bonbons et des biscuits. Elle a conclu, après observation au microscope à balayage électronique, que la contamination se produisait en moins de cinq secondes.

Des études menées sur la question

Quelques années plus tard, une autre équipe de chercheurs s’empare du sujet et étudie le transfert d’une salmonelle à des tranches de saucisson ayant chuté au sol. Mais cette fois, les scientifiques veulent comparer différentes surfaces de contact. Conclusion ? La moquette contamine beaucoup moins facilement et moins rapidement que le carrelage ou le parquet.

Récemment, une étude américaine a montré que plus un aliment est humide, plus il est rapidement contaminé. Les bactéries se déplacent plus facilement dans un milieu humide et un aliment humide a davantage de points de contacts avec le sol dont il épouse toutes les aspérités. « Bien que cette étude montre que la règle des cinq secondes est ‘réelle’ dans le sens où un temps de contact plus long a entraîné plus de transfert, il montre également que d’autres facteurs, y compris la nature de l’aliment et la surface, sont d’importance égale ou supérieure, écrivent les chercheurs. La règle des cinq secondes est une simplification excessive de ce qui se passe réellement lorsque les bactéries passent d’une surface à un aliment. »

Des facteurs à prendre en compte

« De toute évidence, les aliments recouverts de saleté visible ne doivent pas être mangés, mais tant qu’ils ne sont pas visiblement contaminés, la science montre qu’il est peu probable que ces aliments aient ramassé des bactéries dangereuses après quelques secondes passées sur un sol intérieur. » , explique Anthony Hilton, un scientifique.

« À moins que vous ne viviez dans une crasse terrible, que vous ne marchiez chez vous avec des chaussures souillées ou dans un environnement contenant des produits toxiques, ou que vous ne soyez dans une situation physiologique fragile – je pense notamment aux femmes enceintes qui ne doivent pas être exposées aux matières fécales des chats – vous pouvez manger un aliment qui a connu un petit séjour par terre. » , explique Marc-André Sélosse, enseignant-chercheur à l’Institut de systématique, évolution, biodiversité du CNRS et professeur au Muséum national d’histoire naturelle.

A lire aussi: Aluminium : de quel côté de la feuille doit-on vraiment mettre les aliments ?

Publié par Elisa le 18 Oct 2020
0