Tacos à 1 euro : une bousculade éclate à Lyon !

C’est le phénomène « gastronomique » du moment. Le tacos, inventé dans la région lyonnaise au début des années 2000, s’exporte petit à petit dans toutes les métropoles de France. Ce subtile mélange de viande de kebab, salade, tomate, oignons, frites et sauce fromagère compacté dans une galette, s’est aujourd’hui installé comme une référence chez les jeunes. Les enseignes comme O’Tacos, Tacos World, Mister Tacos ou Tacos Avenue fleurissent partout dans l’Hexagone. Plutôt habiles dans leur communication sur les réseaux sociaux, ces marques ne sont toutefois pas à l’abri du bad buzz. Tacos World l’a appris à ses dépens ce mercredi.

Un tacos de Tacos World

 

Des tacos à 1 euro, le restaurant dépassé

La franchise Tacos World a ouvert hier sa nouvelle enseigne située au coeur de Lyon, la capitale du tacos. Pour l’occasion, la chaîne a décidé de fixer le prix du sandwich à 1 euro contre 6 ou 7 habituellement. Une offre marketing alléchante valable uniquement le jour de l’ouverture du restaurant. Sauf que le bon plan a largement circulé sur les réseaux sociaux attirant une foule immense aux portes du Tacos World. Devant l’afflux incessant de gourmands, l’enseigne, dépassée, n’a pas eu d’autres choix que de renoncer à l’opération. Désolée pour sa clientèle, plus nombreuse que prévue, l’équipe de Tacos World s’est excusée sur Twitter.

>> À lire aussi : Une nutritionniste révèle ce que vous devriez manger au fast food pour ne pas grossir

 

L’ouverture du tacos repoussée ultérieurement

Les gérants de l’enseigne de tacos, submergés, peuvent tout de même se féliciter d’avoir suscité l’engouement chez les jeunes lyonnais. « Suite aux débordements, nous avons décidé de suspendre l’opération. Nous réitérerons l’opération » indique le restaurant sur Twitter. Les fanatiques de ce sandwich devront donc encore patienter pour savourer leur festin pour un euro symbolique. On espère que la franchise saura cette fois-ci s’organiser de manière plus efficace pour ravir ses clients. D’autant plus que dans la région lyonnaise, la concurrence entre les différents tacos de la ville est rude.

 

 

En savoir plus sur : - -

Publié par Maxime le 29 Nov 2018
0