Snapchat en crise : boudé par les internautes

INSCRIVEZ VOUS A NOTRE NEWSLETTER
Invalid email address

Deux étudiants de Stanford ont décidé en 2011 de surfer sur la vague de la génération « selfie ». En créant, Snapchat, ils étaient loin de se douter qu’ils engendreraient un tel phénomène.

 

De l’essor au déclin, l’histoire de Snapchat

Extrêmement facile à utiliser, avec cette application vous vous prenez en photo, vous faites des vidéos et vous les diffusez. Contrairement aux autres messageries, la durée de vie de ces messages étant de quelques secondes, il n’y a aucun risque que l’on puisse vous ressortir ensuite un dossier gênant. Les snaps, vous permettent de vous mettre en scène de manière ludique. Grâce à des filtres, ressemblez à un chien qui tire la langue ou à un mignon petit lapin, etc. Véritable engouement surtout auprès des plus jeunes, cette application a su s’imposer dans le monde entier. Cependant au fil des années, face à une concurrence toujours plus grande et de mauvais choix stratégiques, Snapchat est de plus en plus boudé par les internautes.

Les raisons d’un tel déclin

Il existe plusieurs raisons qui poussent l’application vers la crise. En baisse aussi bien en bourse que dans le cœur des utilisateurs, a-t-elle véritablement encore un avenir?

 

Les mises à jour de Snapchat

En première cause de cette chute, on retrouve les mises à jour hasardeuses et très mal accueillies. L’application fait aujourd’hui les frais de choix peu judicieux. Censées simplifier la prise en main du service, les dernières mises à jour de la messagerie ont cependant eu l’effet de leur faire perdre bon nombre d’utilisateurs. Malgré un tweet de mécontentement de Kylie Jenner qui a fait chuter le cours de l’action en bourse et la pétition de milliers d’internautes pour un retour à la précédente version, Snap n’a pas cédé.

 

La concurrence des réseaux sociaux

Voyant l’explosion de Snap auprès des plus jeunes, Facebook et Instagram ont décidé de se battre. Clairement copiées sur leur petite sœur Snap, les innovations des autres réseaux sociaux lui font pourtant de l’ombre. Facebook se lance dans le live pour contrecarrer l’application au fantôme tandis qu’Instagram lance également ses filtres et ses IG Stories. Les stories sont le futur de la messagerie et les réseaux sociaux l’ont bien compris.  Considéré comme une plateforme « pour les vieux », Facebook veut rajeunir son image en prenant quelques idées par-ci par-là aux autres plateformes comme Snapchat.

 

Snapchat dépasse les bornes

Récemment, Avec la « yellowface » (on devient un Asiatique aux yeux bridés) ou encore la « Bob Marley » (votre visage est entouré de dreadlocks et votre peau devient plus foncée), les filtres ont été jugés vraiment trop caricaturaux et racistes. Dans un ton encore plus dramatique, dans une publicité pour le jeu « Préfériez-vous », l’application proposer un choix entre « gifler Rihanna ou mettre un coup de poing à Chris Brown ». La star, choquée par un tel comportement, a tweeté sa colère sur le sujet faisant ainsi chuter dangereusement les cours de l’action en bourse. Rihanna a alors écrit entre autres choses:  « Vous dépensez de l’argent pour un contenu qui humilie volontairement les victimes de violences conjugales, et vous en plaisantez ! »

Publié par Sebastien le 08 Mai 2018