Ce journaliste n’est pas réel ! Ce présentateur virtuel hype réaliste pourrait bientôt trouver du travail

Publié par Nicolas F le 17 Nov 2018

Quand on annonce que les machines vont remplacer les humains dans bon nombre de secteurs, on pense immédiatement aux tâches automatisées et programmables.

 

Mais cela pourrait aller bien plus loin, pour accomplir des tâches qui pourtant doivent être les plus humaines qui soient. Alors que les chaînes de télé dépensent des fortunes en sondages pour connaître le taux de popularité des animateurs et que le mercato télé est l’un des marchés les plus stratégiques, il se pourrait que tout cela soit bientôt révolu. Grâce à des animateurs télé virtuels, il sera possible de fabriquer des personnalités parfaites, qui plaisent à tous, qui ne sont jamais fatiguées et qui ne bafouilleront jamais. Regardez la vidéo pour découvrir ce robot virtuel qui présente les infos 24 heures sur 24.

 

Un journaliste virtuel doté d’une intelligence artificielle

L’agence de presse chinoise Xinhua et le moteur de recherche Sogou viennent de dévoiler les premières images d’un nouveau présentateur virtuel. « Bonjour, vous regardez les informations en anglais. Je suis un présentateur doté d’intelligence artificielle basé à Pékin. », sont les premiers mots prononcés par ce journaliste virtuel, lors de la conférence de presse organisée lors d’un festival des technologies à Wuzhen. Ce robot arrive à lire des textes en anglais et bouge les lèvres de façon hyper réaliste. Il cligne des yeux et bouge légèrement la tête. Il a été modélisé d’après l’image d’un vrai présentateur de l’agence, appelé Zhang Zhao.

 

Le robot du présentateur est bien moins exigeant qu’un humain

Sa voix est à peine saccadée et la qualité du graphisme ne laisse en rien présager qu’il s’agit d’une image de synthèse. Mieux encore, il comprend les vidéos diffusées dans les reportages et peut analyser lui-même des informations. Par exemple, cette technologie pourrait compiler un bulletin météo de lui-même, grâce aux différentes données récoltées comme les forces du vent, précipitations, températures, ensoleillement,…. Ensuite, grâce à un algorithme et une série de phrases encodées, il pourrait analyser les prévisions en une fraction de seconde et les dicter. Les scores de rencontres sportives peuvent aussi être traités de la sorte. S’il reste encore des progrès à faire sur la voix, la solution pourrait néanmoins séduire des chaînes qui souhaiteraient fonctionner 24 heures sur 24, en engageant le moins de personnel possible. Ici, pas de salaire, pas de vacances, pas de stress, pas de fatigue ni de retraite, ni de gestion de personnel à prévoir. À l’heure actuelle, aucune chaine n’a encore officiellement acheté la technologie.

intelligence artificielle robot journaliste virtuel

Crédits : YouTube/New China TV

En savoir plus sur : - - - - - - -

 
0