Attention à cette nouvelle technique de piratage de smartphone dont vous pourriez être victime

Ce sont des scientifiques qui ont révélé cette inquiétante nouvelle. Votre téléphone portable peut être piraté grâce à des ultrasons. En effet, les assistants vocaux de ces derniers peuvent être activés via des fréquences inaudibles pour l’oreille humaine. 

téléphone hacké ultrason

>>> À lire aussi : À partir de cet âge, vous ne découvrez plus aucune musique !

Des ultrasons peuvent pirater votre téléphone

Des scientifiques de l’université Washington, à Saint-Louis, ont mis en lumière une nouvelle faille présente chez la plupart des téléphones. Ils ont réussi à activer les assistants vocaux, tels que Siri ou Google Assistant, grâce à des ultrasons. 

Ces assistants sont normalement activés à la voix. Cependant, ils captent également des fréquences bien plus larges que celles émises par la voix humaine. Avec la technologie adéquate, il est possible d’envoyer des commandes via des fréquences inaudibles pour l’homme.

Ainsi, les scientifiques ont mené une « surfing attack. » À l’aide d’un logiciel capable de produire les bonnes fréquences, un générateur ultrasonique ainsi qu’un capteur piézoélectrique, des commandes vocales sont envoyées au téléphone. Ils ont montré qu’un micro espion placé au alentour leur renvoie les réponses. 

>>> À lire aussi : Coronavirus : des applications existent pour suivre l’évolution du Covid-19 !

Cela nécessite un matériel très sophistiqué

Ce dispositif a permis à l’équipe de recherche de demander à un assistant vocal de passer un appel ou de lire un SMS contentant un code de confirmation de paiement. En baissant le volume du téléphone au minimum, les réponses de Google Assistant sont presque inaudibles, mais sont captées par le micro espion.

Cette technique d’ultrasons fonctionne jusqu’à neuf mètres de distance et est capable de traverser certaines surfaces comme le bois ou le métal. Même s’il y a peu de chance qu’un malfaiteur lambda utilise cette méthode, au vu de la sophistication du matériel. Toutefois, cela illustre une nouvelle vulnérabilité, qui est reste encore inconnue. 

Pour le directeur de l’étude, Ning Zhang, « il n’y a pas assez d’attention dirigée envers l’aspect physique de nos systèmes informatiques. » Cette expérience montre comment « on peut envisager les attaques qui utilisent ces deux aspects. »

>>> À lire aussi : Ce fruit pourrait vous permettre de recharger votre smartphone !

En savoir plus sur : - -

Publié par Manon le 08 Mar 2020
0