« Les parents casse-couilles » : deux institutrices ont compilé les plus belles perles de parents… et c’est hilarant !

Il faut bien l’avouer, il existe des parents plutôt chiants. De ceux qui pensent que tout leur est permis. Alors deux institutrices du Havre ont décidé de publier « Parents casse-couilles », un livre criant de vérité et d’humour.

 

Parents casse-couilles : le livre

Nous le savons tous ! Certains parents sont des profils types : et cela depuis des générations. Il y a ceux qui se mêlent de tout, ceux qui, malgré tous leurs efforts, n’arriveront jamais à l’heure, ceux qui restent devant la porte à papoter 30 minutes avant et 30 minutes après la sortie des classes, la mère et le père parfaits et on en passe.

 

Autant de profils que deux maîtresses du Havre, Sandra Guillot-Duhem et Sabrina Petit ont eu l’occasion de recenser. Tout au long de leur carrière, ces deux institutrices en ont entendu des vertes et des pas mûres. L’occasion pour elles de nous offrir un livre hilarant et dans lequel, on se retrouve tous (un peu) !

 

Parents casse-couilles : une réalité

Allez, on ne vous fait pas attendre plus : on vous offre quelques extraits.

 

Le parent fan de téléréalité en conseil de classe :

— Pourrait-on mettre des caméras dans les classes, car ça doit être trop mignon de les voir comme ça ?
— Oui, une nouvelle téléréalité …

 

La mère bosseuse (qu’on imagine téléphone à la main)

Bonjour, excusez-moi, il y a beaucoup de bouchons à cette heure-ci le matin, serait-il possible de décaler l’heure d’arrivée des enfants ?

(Ou alors, vous pouvez aussi venir à pieds.)

 

Lors d’une sortie scolaire :

— Bonjour, j’ai vu que je n’avais pas été tirée au sort pour la sortie scolaire, le problème est que j’ai déjà posé ma journée, que comptez-vous faire ?
— Oh navrée, mais le principe du tirage au sort, c’est que l’on ne peut être sûr !

La même maman trois mois plus tard :

J’ai vu que j’avais été tirée au sort pour la prochaine sortie, désolée, j’ai un imprévu, je ne pourrai pas accompagner la classe.
—…

 

NDLR : vous ne ratez pas grand chose. J’ai été « tirée au sort » il y a un an, je ne m’en suis toujours pas remise.

 

 

Un papa qui ne perd pas le nord !

Excusez-moi, maîtresse, pourriez-vous m’expliquer l’intérêt d’une sortie à la bibliothèque ???

— Oui, il s’agit d’une sortie culturelle, pour donner aux enfants le goût et le plaisir de lire.

Ah…

(Plaisir qui, visiblement, n’est pas partagé de tous…)

 

Une maman poule.

— Je viens vous voir car je suis très en colère. Ma fille se fait racketter dans la cour de l’école, il faut que cela cesse ! Que comptez-vous faire ?

Ah bon, que lui est-il arrivé ?

— Une petite fille lui a demandé un bonbon, sinon elle ne serait plus sa copine.

— Ah oui, quand même …

 

Vraiment, fallait pas :

— Merci beaucoup pour votre cadeau, un rouge à lèvres, c’est très original …

— Oui, justement, avec mon mari on trouvait que vous étiez fade, vous faisiez un peu malade …

(Merci …)

Allez, on vous invite à le commander dès maintenant. Lisez-le ou offrez le à la maîtresse : c’est le cadeau de fin d’année mais en septembre. Et bonne rentrée à tous !

Publié par Mélaine le 03 Sep 2018
0