Triste : cet homme a perdu sa vie en mettant en vente sa commode sur Le Bon Coin

 

Un sexagénaire cannois a oublié une mallette contenant au moins 180 000€ dans un tiroir d’une commode vendue sur Leboncoin.fr. Il a pu récupérer une partie de l’argent mais l’histoire ne s’arrête pas là…

 

180 000 euros d’économies dans une commode…

Le dimanche 24 juin dernier , un sexagénaire cannois en plein déménagement a décidé de vendre une commode ainsi qu’une machine à laver pour 100€ sur le site Le Bon Coin. Ayant trouvé une acheteuse, deux déménageurs sont venus débarrasser l’homme de ses vieilleries pour les emporter chez la nouvelle propriétaire. Lorsque les deux hommes ont déplacé le meuble vers l’ascenseur, un tiroir s’est ouvert, laissant alors tomber une mallette en fer. Intrigués, les déménageurs l’ouvrent et y découvrent des milliers de billets : les économies de toute une vie. Surpris, ils cachent la mallette dans leur fourgon et continuent leur travail comme si de rien n’était. Ironie du sort, la future propriétaire a finalement renoncé à la commode contre 10€ de dédommagement supplémentaires. Le meuble a donc été abandonné sur le bitume.

 

Comment a-t-il retrouvé l’argent ?

 

Quelques heures après le passage des déménageurs, le vendeur se rend compte de son oubli. Il a tout de suite averti la police qui a essayé tant bien que mal, de reconstituer ce scénario de film américain en visionnant toutes les vidéos de caméras de surveillance. Les deux individus ont pu être retrouvés facilement, car l’un des déménageurs n’était autre que le concubin de l’acheteuse. Le mercredi suivant, la police les a interpellés chez eux et a pu récupérer 138 000 euros sur la totalité du butin suite à une perquisition. Selon leur déclaration, le reste a été dépensé en provisions diverses. Les deux déménageurs ont donc du aller en garde à vue. Lors de leur déposition, l’un d’eux est catégorique : il n’a touché que 1000€, car son complice lui a dit que la malette en contenait 2000. Les deux déménageurs sont poursuivis pour vol ou recel, ils seront jugés le 5 décembre prochain.

déménageurs

En savoir plus sur : - - - -

Publié par Inès Arrom le 02 Juil 2018
0