Il attaque ses parents en justice pour lui avoir donné naissance sans son consentement

Cela peut paraître étrange, mais en Inde, c’est une véritable tendance : la tendance anti-natale. Et c’est exactement la raison pour laquelle Raphaël, 27 ans compte attaquer ses parents en justice pour lui avoir donné naissance sans son consentement.

 

Il attaque ses parents en justice pour lui avoir donné naissance

Raphaël Samuel est un jeune homme de 27 ans qui vit à Mumbaï en Inde. Il a récemment pris une décision un peu radicale puisqu’il a décidé de poursuivre ses parents en justice pour lui avoir donné naissance. Interrogé à ce sujet, il explique simplement : « J’aime mes parents et nous entretenons d’excellentes relations, mais ils m’ont eu pour leur joie et leur plaisir. Leur vie a été merveilleuse, mais je ne vois pas pourquoi je devrais mettre toute la mienne à devoir souffrir dans une carrière, surtout que je n’ai pas demandé à exister. »

 

Appartenant au mouvement anti-natal, il dénonce comme les autres membres de cette mouvance, une volonté de la part des parents de faire des bébés pour satisfaire leur propre plaisir et non pas en pensant à ce que sera le lendemain de la vie de leur enfant. Et dans un contexte où les problématiques écologiques, de surpopulation et de faim dans le monde sont de plus en plus présentes, la tendance anti-natale fait de plus en plus d’adeptes.

 

anti-natal-mouvance-donner-naissance

« L’existence requiert du travail, est-ce qu’une personne censée aime travailler ? Arrêter l’élevage ! »

 

 

Quand donner naissance devient un problème

C’est une problématique bien connue en Chine où le nombre de naissances est contrôlé. Le but ? Éviter la surpopulation, la pauvreté, et l’épuisement des ressources. C’est dans ce contexte que naît la mouvance anti-natale. En effet, les membres de cette nouvelle tendance estiment que donner naissance n’est pas un cadeau mais une sorte de condamnation à mort.

 

Ils rappellent qu’il y a des milliers d’enfants à l’adoption et que décider de faire un enfant dans la conjoncture actuelle n’a pour but que de satisfaire le propre plaisir les parents. C’est ainsi que sur leur site, on peut y voir des slogans tels que : « l’existence requiert du travail, est-ce qu’une personne censée aime travailler ? Arrêter l’élevage ! », ou encore « un bon parent place l’enfant au-dessus de ses désirs et de ses besoins, mais l’enfant lui-même est un besoin pour le parent. »

 

 

En savoir plus sur : - - - -

Publié par Claire le 05 Fév 2019