Des bébés lancés à l’eau et propulsés au fond de la piscine : les bébés nageurs, avant, c’était flippant !

INSCRIVEZ VOUS A NOTRE NEWSLETTER
Invalid email address

Un reportage sur les bébés nageurs

La RTS (Radio Télévision Suisse) a dévoilé un reportage sorti en 1973 pour les besoins de sa série : « La santé… c’était mieux avant ?« . Le docu en question traite de la natation et des enfants. Ou plus particulièrement, des bébés nageurs. Pour vous expliquer le concept, vous attrapez le gosse par la culotte et vous le jetez dans l’eau comme un sac de patates. A priori, le gamin est supposé se retourner et flotter sur le dos. Et apparemment, ça a l’air de fonctionner. À moins que le reportage se soit focalisé sur ceux qui ne se sont pas noyés * humour * quoi qu’il en soit, c’est une façon bien étrange d’apprendre à nager.

 

Bébés nageurs : la méthode de l’extrême

Je ne sais pas vous, mais j’ai parfois l’impression qu’avant, les parents étaient un peu plus « extrêmes » dans leurs méthodes. Et qu’ils partaient plus ou moins du principe que ça forgerait le caractère ou quelque chose de ce genre. Ils ne prenaient pas vraiment de pincettes et je pense que d’un côté, ça leur facilitait bien la vie (à eux). En gros, comment traumatiser son gamin en voulant lui apprendre quelque chose qui est supposé être agréable à la base. Cela dit, les enfants rois d’aujourd’hui ne sont pas forcément mieux lotis que les enfants traumatisés d’avant. Mais bon, c’est pas bien grave, ils paieront un psy à 30 ans pour s’entendre dire que leurs troubles psychologiques viennent de leurs parents tortionnaires ou trop laxistes. Enfin bref.

bébés nageurs

Les bébés nageurs de l’époque, ça vous choque ?

Pour en revenir à ce reportage qui, vous l’avez compris, nous choque un chouïa, on voit même le maître-nageur pousser les enfants au fond de la piscine. Et ceux-ci remontent à la surface en flottant dans la piscine comme des petits étrons. Il faut avouer que c’est tout de même assez impressionnant. Et qu’a priori, l’enfant a naturellement le réflexe de bloquer sa respiration si on le jette à l’eau. Bien que je ne trouve pas ça très malin. Voilà les mots d’une grande fille de 27 ans qu’on a jeté dans la mer quand elle était petite (heureusement, ce n’était pas mes parents). Aujourd’hui je me porte très bien, mais je déteste l’idée d’aller dans une eau où je ne vois pas mes pieds. Et j’ai peur des poissons. Y-a-t-il un rapport ? Difficile à dire. J’imagine que ça aurait pu être pire…

Publié par Charlene le 17 Mai 2018