La photo de cet homme avec la moitié du visage plus “vieille” que l’autre enflamme la toile ! (Vidéo)

À la vue de cette photo, que vous pouvez voir ci-dessous, les internautes ont cru à une image photoshoppée. Toutefois, le visage de ce chauffeur routier dont une moitié du visage apparaît plus âgée est réalisée sans aucun trucage.

>>> À lire aussi : Cette femme a trouvé une astuce imparable pour étaler sa crème solaire dans le dos (VIDEO)

Cette photo d’un chauffeur routier est-elle vraie ou fausse?

Cet homme est présenté comme un ancien chauffeur routier ayant passé des années à rouler sur les routes. Progressivement, William McElligott a vu le côté gauche de son visage se marquer, en raison du soleil, contrairement à son côté droit.

Sur les réseaux sociaux, les internautes n’y croyaient pas. Ils pensaient tout simplement à une photo truquée. Toutefois, il s’agit bien de la réalité. Après des vérifications, cet homme vivant dans la région de Chicago a bien une partie de son visage qui semble plus âgé de 10 ou 20 ans. 

En 2012, The Guardian lui dédiait un article. Il racontait qu’il n’avait “pas remarqué l’asymétrie qui se développait pendant 15 ans et n’a cherché à se faire soigner que lorsque ses petits-enfants lui ont posé des questions sur les ‘bosses’ de son visage.”

>>> À lire aussi : Un écureuil et une marmotte partagent un moment de complicité incroyable (VIDEO)

Du “photovieillissement en raison d’une exposition prolongée aux rayons UV”

Les médecins se sont intéressés à ce cas surprenant. The Guardian souligne qu’ils “ont été choqués, et son image a été publiée dans le New England Journal of Medicine comme un exemple frappant de dermatohéliose unilatérale, ou photovieillissement, causée par une exposition prolongée aux rayons UV.” 

De plus, Gill Nuttall, directrice générale de Factor 50, réagissait : “L’image démontre le danger pour les travailleurs qui ne se considèrent pas comme exposés au soleil.”

L’exemple de William McElligott n’est pas un cas isolé. De nombreux travailleurs sont confrontés à une exposition prolongée au soleil. Alors, les associations ont pris comme exemple ce cas médiatisé pour “demander aux syndicats de contribuer à sensibiliser les travailleurs aux risques encourus, notamment ceux qui relèvent les compteurs, les chauffeurs de taxi et même les représentants de commerce.

Selon elles, ces gens “ne considèrent pas leur travail comme étant à l’extérieur”. Toutefois, ils encourent des risques non-négligeables pour la santé.

>>> À lire aussi : « Nous volions régulièrement du saumon dans les supermarchés » : les révélations de l’ex-mari de Blanche Gardin détonnent

Publié par Manon le 14 Aug 2020
0