Une comédienne est catapultée par erreur lors du tournage d’une pub

« J’ai été utilisée comme un mannequin crash test ». Voici comment décrit la douloureuse expérience qu’a vécue Maura Bellagamba, une mannequin chilienne qui souffre de blessures à la nuque, suite à un accident qui s’est produit lors du tournage d’une pub. Attachée à un harnais et à des élastiques, elle a été catapultée dans les airs, et balancée violemment de gauche à droite et de bas en haut. Regardez la vidéo pour découvrir la violence de cette scène qu’on lui a fait subir.

 

Elle est catapultée avec violence

Cet accident a laissé des séquelles à cette jeune comédienne chilienne qui était contente d’avoir été choisie pour jouer dans un pub pour la marque de voitures Nissan. La vidéo de l’accident a été divulguée par une boite de production d’effets spéciaux, un an après les faits. Le mannequin n’avait jamais mentionné l’incident pour passer à autre chose. Maintenant que la vidéo de l’accident a été publiée sur les réseaux sociaux, Maura Bellagamba parle pour la première fois. La société de production Acción Film testait le matériel qui allait être utilisé pour une prise demandant des effets spéciaux. À Santiago, l’équipe avait accroché Maura Bellagamba à deux élastiques, qui était attachés à deux arbres. Ils ont formé une sorte de lance-pierre géant, dans lequel Maura jouait le rôle de la pierre. Pour tendre les élastiques, un véhicule tire sur le harnais de la jeune femme. Malheureusement, les attaches n’ont pas tenu le coup, et elle a été propulsée dans les airs. Attachée à son harnais, elle a fait des allers-retours violents, la pliant dans tous les sens. Selon la boite de production, elle a été lâchée par erreur, mais d’autres témoignages indiquent clairement qu’ils prévoyaient de l’envoyer en l’air sans l’en avertir.

 

Elle souffre de douleurs au cou

« Le réalisateur m’a demandé de refaire la scène et je lui ai supplié de ne pas le faire. J’ai finalement accepté de terminer le tournage car tout ce à quoi je pensais, c’était de finir le travail », raconte Maura. Emmenée ensuite à l’hôpital, le médecin lui a dit que si elle n’avait pas été si sportive, elle n’aurait « pas pu raconter cette histoire ». « Il m’a dit que si l’élastique avait été un peu plus tendu, je serais clairement morte ».  La production a réagi à ses propos, indiquant qu’elle avait été immédiatement emmenée à l’hôpital et que tous les frais médicaux avaient été à leur charge.

 

Les versions se contredisent

Qui croire ? Un troisième témoignage est celui de Juan Pablo Aliaga, qui travaillait pour une boite de production d’effets spéciaux, engagé pour réaliser les images de synthèse. Selon lui, il avait d’abord été engagé pour créer toute la séquence de la catapulte en images de synthèse. Son devis étant trop élevé, la production a donc décidé de tourner la scène pour de vrai. Lui qui possédait les notes de tournage confirme qu’il était prévu de faire décoller la comédienne. « La personne qui était responsable de cette manœuvre était un crétin. Et la fille a eu un tel appel d’adrénaline, qu’elle n’a pas ressenti la douleur. Je leur ai dit de l’emmener immédiatement à l’hôpital, mais cette production absurde a ignoré tout ça ».

mannequin catapultée tournage pub Nissan

Crédits : Instagram/maurabellagamba

En savoir plus sur : - - - -

Publié par Nicolas F le 08 Déc 2018
0