Coronavirus : ce que la taille de l’annulaire chez les hommes indique de la résistance au virus !

Et si vos doigts pouvaient être un atout pour ne pas mourir du Covid-19 ? Le professeur John Manning aurait établi une étude selon laquelle les hommes ayant l’annulaire plus longs ont moins de chance de mourir du coronavirus. Finalement, c’est sûrement votre annulaire qui pourrait vous sauver la vie ! Si c’est une étude qui le dit, alors…

>> À lire aussi : Coronavirus : il fabrique des masques de luxe en peau de python et d’iguane ! (vidéo)

Coronavirus : l’annulaire vous permettrait de passer à deux doigts de la mort !

C’est en tout cas les résultats des travaux du professeur John Manning, de l’Université de Swansea. Ce dernier aurait décelé que les hommes ayant l’annulaire plus long sont moins susceptibles de mourir du Covid-19. Une information qui tend plus vers le rire que le sérieux, et pourtant, John Manning soutient son hypothèse grâce à son étude menée sur plus de 200 000 personnes, et dans 41 pays différents. Les hommes ayant un annulaire plus court seraient donc plus susceptibles de mourir du coronavirus, que ceux qui en ont un plus long (sans se dire que les hommes à l’annulaire plus long sont plus rares…).

>> À lire aussi : Plongé dans le coma à cause du Coronavirus, cet homme assure avoir vu Satan

Des concentrations d’ACE2 pouvant « s’opposer au virus »

Dans son étude, le Professeur John Manning explique que la taille de l’annulaire, chez les hommes, est liée au taux de testostérone prénatale. « Les mâles exposés à plus de testostérone in utero ont tendance à avoir des annulaires allongés » explique-t-il, avant d’ajouter que l’hormone produirait un composé appelé ACE2, aidant le corps à combattre le Covid-19, comme le rapporte Medisite. Le professeur semble toucher un point sensible. Depuis le début de la pandémie, la testostérone est un sujet d’intérêt pour les chercheurs. Certains se penchent même sérieusement sur le lien entre la testostérone et le coronavirus. Mais pour ces scientifiques, la testostérone aiderait la maladie à infecter les cellules dans le corps. Une idée « plausible » selon le professeur Nick James, de l’ICR.

Alors, est-ce que la testostérone vous rend plus fort, ou plus vulnérable face au Covid-19 ? Affaire à suivre…

>> À lire aussi : Coronavirus persistant : Cette française a témoigné être toujours malade après 78 jours !

Source : Medisite

En savoir plus sur : - - - - -

Publié par Jessy le 29 Mai 2020
0