Ces 15 découvertes archéologiques qui n’ont jamais été élucidées par les experts

En France, près de 2 000 archéologues travaillent à la recherche d’endroits, monuments ou objets pour comprendre l’histoire. Leurs découvertes ont permis d’élaborer 644 publications scientifiques en 2018, selon l’Inrap (Institut national de recherches archéologiques préventives). Mais parfois, certaines découvertes ne sont jamais élucidées, laissant les experts perplexes. Nous avons rassemblé pour vous 15 découvertes archéologiques dont le mystère résonne toujours dans la tête des experts venant du monde entier. Découvrez les ci-dessous !

La carte de Piri Reis

Découverte de la carte de Piri Reis en 1929

Près de 20 ans après la découverte de l’Amérique par Christophe Colomb (1492), une carte représentant avec précision les côtes de l’Afrique et de l’Amérique du sud a été réalisée. Connue sous le nom de « la carte de Piri Reis » , elle a été découverte en 1929 lors de la restauration du palais de Topkapi à Istanbul. Pour les archéologues, cette découverte remet toute l’histoire en question puisque sur cette carte sont présentes les longitudes alors qu’au 16ème siècle, on ne savait pas encore calculer les coordonnées géographiques exactes. Autre souci : on peut apercevoir une partie de l’Antarctique alors que sa découverte officielle date de 1818…

Le suaire de Turin

Suaire de Turin, aussi appelé le linceul de Turin, divise les religieux et scientifiques

Le suaire de Turin, aussi appelé le linceul de Turin divise religieux et spécialistes. Ce drap de lin de 4,42 mètres de long aurait servi à envelopper le corps de Jésus après sa crucifixion. Sur l’image, on peut apercevoir une ombre noire représentant un homme avec les mains croisées. Les scientifiques remarquent également des traces de blessures compatibles avec un crucifiement. Mais un souci se pose. Selon les experts ayant étudié la datation par le carbone 14, ce linceul daterait du XIII ou XIV siècle (entre 1260 et 1390).

Le mystère des labyrinthes de pierre de l’île Bolshoi Zayatsky

Le mystère des labyrinthes de pierre dans la mer morte

Sur l’île Bolshoi Zayatsky située dans la mer Blanche en Russie, environ 13 ou 14 labyrinthes mystérieux sont présents. Pour les archéologues, ces constructions à base de rochers sont vieilles de plus de 2500 ans. Les experts ne savent toujours pas pourquoi ils ont été construits mais une théorie ressort : ces labyrinthes pourraient être des pièges à poisson car tous sont situés près de la mer.

La structure sous-marine de Yonaguni

Découverte en 1985 de la structure sous-marine de Yonaguni par des plongeurs

C’est en 1985 que la structure sous-marine de Yonaguni a été découverte par des plongeurs. Dans les eaux claires de la pointe d’Arakawa, au Japon, une structure pyramidale en grès laisse les archéologues perplexes. Les scientifiques ne savent toujours pas s’il s’agit d’une cité engloutie d’une ancienne civilisation ou d’une formation naturelle créée par l’érosion.

Les cimetières « de vampires »

Squelette

Squelette retrouvé en Pologne avec un trou au niveau de sa colonne vertébrale. Crédit photo : capture d’écran France24

En 2012, deux corps âgés de plus de 700 ans dont les cœurs ont été transpercés de pieux ont été découverts. Les années suivantes, d’autres cimetières « de vampires » ont été trouvés par des archéologues, toujours sans réponse aujourd’hui. Rappelez vous, en 2016, en Pologne, trois squelettes « de vampires » datant du XIIIe – XIVe siècle, avaient été découverts. Certains corps avaient « des trous dans la colonne vertébrale, des genoux cassés et des têtes coupées » , expliquait France24.

>>> À lire aussi : Des centaines d’ossements de mammouths ont été retrouvés au Mexique ! (Vidéo)

Votre article continue en page 2. Cliquez sur « Suivant » pour poursuivre la lecture.

Publié par Eugenie le 16 Nov 2019
0