Elle vend des chaussettes sales à des fétichistes et gagne 100 000 dollars par an

Roxy Sykes a trouvé une manière originale de gagner sa vie. En postant des images de ses pieds sur instagram, elle se rend compte de l’engouement qu’elle suscite et commence à vendre ses chaussettes sales à des fétichistes.

 

Elle décide de faire de ses pieds une image de marque

Roxy Sykes, 33 ans travaille dans l’immobilier sur Londres. Un jour, alors qu’elle discute avec une copine, cette dernière lui dit qu’elle a vraiment de très beaux pieds ! Et il n’en fallait pas beaucoup plus à la jeune femme pour qu’elle se décide à en faire un véritable business ! Elle crée alors une page instagram et commence à prendre des photos et des vidéos de ses pieds. Et en 1 mois, elle récolte 10 000 abonnés !

 

« Après avoir été informée par une collègue que j’avais de beaux pieds, j’ai été convaincue de créer un compte sur les réseaux sociaux pour les montrer.

Mais ce n’est que lorsque j’ai commencé à recevoir des milliers d’adeptes et de messages sur la vente d’objets usagés que j’ai compris que je pouvais en tirer profit. »

 

Très vite la jeune femme reçoit des demandes pour des objets usagés et se met à vendre ses vieilles chaussettes sales à des fétichistes. Elle facture ainsi 20 £ pour une paire de chaussettes et 200 £ pour des chaussures.

 

fétichistes-chausettes-sales

Elle facture ainsi 20 £ pour une paire de chaussettes et 200 £ pour des chaussures

 

Vendre des chaussettes à des fétichistes, un business très lucratif !

Quatre ans après la création de son entreprise, Roxy dit qu’elle peut maintenant gagner 8 000 £ pour un mois chargé ! « Je participais à des réunions de travail, prenant des photos de mes pieds sous la table et recevais un afflux de messages dans l’heure me demandant s’ils pouvaient acheter quelque chose. » explique-t-elle.

 

Elle décide donc d’ouvrir un site internet dédié à ses pieds pour séduire une plus large clientèle de fétichistes. « J’ai donc transféré mon entreprise sur différents sites Web, ainsi que sur les médias sociaux, et j’ai soudainement commencé à gagner 2 000 £ par semaine à partir d’un seul site Web. »

 

Aujourd’hui, Roxy Sykes encadre d’autres modèles fétichistes, révélant: « J’ai commencé à former différents modèles sur la manière d’entrer dans l’industrie du fétichisme et de gagner de l’argent comme je le fait ».

 

fétichistes-chausettes-sales

« J’ai soudainement commencé à gagner 2 000 £ par semaine à partir d’un seul site Web »

fétichistes-chausettes-sales

En savoir plus sur : - - - - -

Publié par Claire le 04 Nov 2018
0