Bientôt de nouvelles éoliennes inspirées des feuilles de palmier 6 fois plus puissantes que les éoliennes actuelles ? Quand la nature inspire la technologie !

A l’horizon 2030, si l’on en croit les chercheurs de plusieurs universités américaines, les océans abriteront une nouvelle espèce : des Éoliennes aux dimensions phénoménales. Des pales de 200 mètres de long pouvant générer 50 mégawatts de puissance. Du jamais vu en comparaison avec les éoliennes d’aujourd’hui qui peuvent atteindre jusqu’à 80 mètres de long pour 8 MW. De quoi conquérir pour le pays 20 % de la production d’énergie éolienne d’ici 15 ans, selon le ministère américain de l’Energie. Un atout économique non négligeable.

 

La nature inspire nos ingénieurs.

Encore une fois, la nature est source d’inspiration. Comme les feuilles de palmiers qui se plient mais ne se brisent pas, l’idée serait de concevoir des pales articulées à leur base. Face à des vents violents, plus aucun risque de voir se disloquer les pales, comme le démontre la vidéo.

 

Une prouesse technologique.

Matériaux plus légers, technologie avancée, design novateur, aérodynamisme futuriste ; tous les ingrédients sont à l’étude pour concevoir un modèle nouveau d’éolienne. Les chercheurs à l’origine de ce projet du laboratoire national Sandia au Nouveau Mexique ne cachent pas leur enthousiasme tout en concédant que certains obstacles techniques restent encore à écarter.

 

Des moulins à vents de nos grands-parents aux éoliennes de demain, un vent d’innovation souffle pour notre avenir, qu’il soit économique ou écologique !

 

Todd Griffith chercheur au Laboratoire National Sandia, montre la coupe d'une pale d'une future éolienne de 50 MW

Todd Griffith chercheur au Laboratoire National Sandia et la coupe d’une pale d’une future éolienne

 

Source : Sciences et Avenir
Publié par La Rédaction le 10 Fév 2016
0