Son fessier est si large qu’elle bat de loin les fesses de Kim Kardashian !

INSCRIVEZ VOUS A NOTRE NEWSLETTER
Invalid email address

Avec son fessier d’1m50, Eudoxie Yao prétend qu’elle fait même arrêter les automobilistes qui la croisent. Elle est l’une des Ivoiriennes au plus large postérieur. Elle n’hésite pas à dire qu’elle est la « Kim Kardashian africaine », sauf qu’on peut facilement dire qu’elle la bat largement. Ses fesses sont 100% naturelles et elle ne porte que des pantalons moulants pour les mettre en valeur. Regardez ses incroyables courbes dans la vidéo ci-dessus.

 

Elle est devenue célèbre grâce à ses fesses

Eudoxie Yao, originaire d’Abidjan, est une célébrité locale, grâce à ses fesses. « Je voyage dans d’autres pays et mes fans me traitent comme une artiste. Je suis invitée sur des plateaux télé, et je vais dans des événements. » Elle peut difficilement cacher son large postérieur qui attire tous les regards et lui permettent de voyager. « J’aime montrer mes formes et ça peut choquer les gens, mais c’est pour ça que je suis devenue célèbre ». Elle assume son côté sexy et joue de ses formes, en toutes occasions. Qu’elle aille faire ses courses ou qu’elle sorte avec des amies, Eudoxie n’essaie jamais de cacher ses fesses, au contraire, plus c’est moulant, plus elle aime. « Les gens sont choqués, mais ils n’osent jamais me le dire en face ».

 

Kim Kardashian est son modèle

Selon elle, c’est grâce à des filles comme Kim Kardashian que les fesses généreuses sont devenues à la mode. « Avant, il fallait être mince. Maintenant, les hommes sont plus attirés par les filles qui ont des formes. Ça a fortement changé ». Au départ, lorsqu’elle postait ses photos sur les réseaux sociaux, elle n’avait que de commentaires négatifs et était très critiquée. Maintenant, avec près d’un demi-million d’abonnés sur Instagram, elle reçoit beaucoup plus de compliments. Le pire, c’est quand elle lit des insultes de personnes qui pensent qu’elle a fait de la chirurgie esthétique. « Au début, je pleurais. Maintenant, je les ignore ».

 

Crédits : Barcroft, captures Instagram, Giphy

Publié par Nicolas F le 28 Mai 2018