Une hôtesse de l’air abandonne son métier pour gagner plus d’argent en faisant des shows érotiques par webcam

Laura Birbeck, 27 ans, avait un métier de rêve. Combien de petites filles rêvent de devenir hôtesse de l’air ? Mais le métier d’hôtesse n’est pas toujours facile. Il est difficile d’entretenir une vie de famille, les horaires sont compliqués, instables et on peut être confronté à des situations ou à des clients difficiles… tout ça pour un salaire pas toujours très élevé. C’est pourquoi, Laura a décidé d’arrêter son métier d’hôtesse de l’air pour devenir model de shows érotiques. Regardez la transformation de celle qui se devait d’être apprêtée et tirée à quatre épingle, en une stripteaseuse derrière sa webcam.

 

Elle avait une vie parfaite d’hôtesse de l’air

Laura Birbeck, de Worcester, fut un temps, une jeune Britannique modèle. Quand on parcourait ses photos sur les réseaux sociaux, on pouvait voir des images d’elle aux quatre coins du monde, dans un bar d’hôtel avec ses collègues, à bord d’un avion avec un commandant, ou au bord d’une piscine ensoleillée. Laura vivait près de l’aéroport de Heathrow, lorsqu’elle était en Angleterre et elle faisait la fierté de sa famille car elle exerçait le beau métier d’hôtesse de l’air.

 

Laura se devait d’être irréprochable

Laura travaillait pour British Airways. Et comme tous ceux qui travaillent pour une compagnie nationale, ils se doivent d’être irréprochables sur les plans physique et moral. Ils sont en représentation permanente et sont le visage du pays et de la société qu’ils représentent à l’étranger. Ces règles, Laura les connaissaient parfaitement. Mais lassée par ce travail qu’elle considérait comme « pénible » et mal payé, elle a commencé à s’intéresser à d’autres moyens de gagner sa vie.

 

Elle avait une passion d’exhibitionniste après le travail

Une ancienne collègue de British Airways témoigne au Daily Mail. « Elle s’est faite refaire les seins, il y a deux ans. Et c’est à ce moment-là qu’elle a commencé à participer à des shootings. Je l’ai croisée au mariage d’un ami commun et elle m’en a parlé. Je ne suis pas étonnée qu’elle aille dans cette direction car elle a toujours aimé ce genre de choses. Quand on travaillait ensemble, elle me disait qu’elle voyageait toujours avec sa webcam et son ordinateur portable. » En réalité, Laura a pris goût à s’exhiber derrière sa webcam, en échange d’une rémunération. « Quand elle arrivait dans sa chambre d’hôtel après le boulot, elle allumait sa webcam et se mettait à réaliser des shows. Elle le faisait partout dans le monde, dès qu’elle avait du temps libre ».

 

Les shows érotiques paient bien

En achetant de la monnaie virtuelle, des utilisateurs du monde entier dépensent de l’argent pour voir des femmes se déshabiller derrière leur ordinateur. Cette activité peut se révéler très lucrative pour les performeurs les plus populaires. Peu à peu, cette passion pour le striptease a empiété sur sa vie professionnelle. Sur ses réseaux sociaux, les photos d’hôtesse de l’air dans un aéroport ont été remplacées par des photos plus osées, dénudées ou aguicheuses. Jusqu’au jour où elle a tweeté sa décision : « En tant qu’hôtesse de l’air, je n’ai pas de temps pour moi et je coule financièrement. J’en ai tellement marre de ça ! Je vais devenir model à temps plein ». Elle décide alors d’arrêter son métier pour se consacrer à sa vie de « travailleuse du sexe », comme elle se définit elle-même.

 

Elle est fière de sa nouvelle activité

« Je me sens très chanceuse d’avoir avec moi les meilleurs amis, très ouverts d’esprit. Ils m’ont apporté tout leur soutien ». Selon ses amis qui ont été approchés par The Sun, elle serait dorénavant totalement épanouie. Sa passion pour le striptease lui permet de vivre confortablement et elle n’a plus besoin de subir les horaires pénibles de son ancien métier. Quant à elle, elle n’a aucune honte de pratiquer ce travail, qui pourtant reste mal perçu. « Beaucoup de filles gardent leur vie secrète ou sont honteuses », raconte-t-elle. « La stigmatisation reste un problème #travailleusedusexe », tweete-t-elle pour conclure. Une reconversion qui ne doit pas plaire à tout le monde, notamment à la compagnie British Airways, qui n’a pas voulu répondre aux commentaires des journalistes concernant leur ancienne employée.

hôtesse de l'air fait des shows érotiques par webcam

Crédits : Captures Twitter et Instagram/misslauralaine_, Giphy

En savoir plus sur : - - - -

Publié par Nicolas F le 21 Avr 2018
0