Une humoriste au bord de la crise de nerfs a peur pour le monde du spectacle : « On est tous en train de crever »

L’humoriste belge Sofia Syko a fait le buzz en diffusant une vidéo très différente de celles qu’elle a l’habitude de partager habituellement sur ses réseaux sociaux. L’humoriste a spontanément ressenti le besoin de s’exprimer après être sortie d’une salle de spectacle quasiment vide à cause des règles sanitaires actuelles. Au bout de quelques secondes, elle s’effondre. Comme vous pouvez le voir dans la vidéo poignante, qui est un véritable cri du cœur, elle dénonce l’absurdité de certaines mesures, qui risquent de ruiner le milieu du spectacle.

> À lire aussi : Visualisation effrayante de la propagation des agents pathogènes lorsqu’un passager tousse dans un avion

Les mesures sanitaires actuelles qui font couler le monde du spectacle

Sofia Syko, de son vrai nom Sofia Sykopoulos est une ancienne coiffeuse devenue inspecteur de police, avant de se lancer dans sa passion, la comédie. Depuis quelques temps, l’humoriste connait un franc succès en Belgique. En début de semaine, prise d’un gros coup de cafard, elle s’est enregistrée avec son téléphone et a fait part de sa crainte quant à l’avenir du monde du spectacle. Son cri du cœur est devenu viral. « Merde quoi, on est tous en train de crever », exulte l’humoriste d’origine grecque. Elle constate une absurdité, entre le laxisme des avions bondés et les consignes très restrictives concernant notamment les distances à respecter dans les salles de spectacle.

> À lire aussi : Matt Pokora pousse un gros coup de gueule sur les réseaux sociaux !

Sofia Syko dénonce l’injustice des mesures plus laxistes dans certains secteurs

« J’ai vu des avions bondés, mais ça c’est économique, c’est normal. On s’en fout de faire la même chose dans les théâtres. J’ai décidé de faire une vidéo parce que ça fait 6 mois, parce que j’en ai marre, parce qu’on a tous des difficultés, des enfants », explique l’humoriste à bout de nerfs et en pleurs. « Derrière chaque artiste il y a une âme très sensible, j’en fais partie. J’arrive même plus à créer, à écrire, tellement c’est dur. La scène m’a sauvé la vie et aujourd’hui je ne peux même plus y retourner. » Deux jours plus tard, son manager a envoyé un message sur les réseaux sociaux : « Sofia doit à présent se reposer un peu, les derniers jours ayant été plus que chargés en émotions. Elle veillera bien sûr à répondre personnellement à tous. Soyez assurés que nous sommes bien conscients des difficultés que vous pouvez également rencontrer, à titre personnel ou professionnel, quel que soit le secteur d’activité, et plus que jamais solidaires. »

> À lire aussi : 2292 plantes vertes assistent à un concert classique post-coronavirus dans un opéra de Barcelone

Crédits et source : Facebook/Sofia Sykopoulos

Publié par Nicolas F le 30 Aug 2020
0