Ils s’injectent de l’huile dans le pénis pour gagner quelques centimètres


Les faits se déroulent en Papouasie-Nouvelle-Guinée et le corps médical commence sérieusement à s’inquiéter. Il faut dire qu’en l’espace de quelques semaines, des milliers d’hommes ont consulté à cause de problèmes situés dans l’entrejambe. Car du côté de l’océan Pacifique, on dirait que la nouvelle mode DIY, c’est de s’injecter de l’huile dans le pénis pour le faire grandir.

>> À lire aussi : Un homme se « fracture » le pénis en deux pendant un rapport sexuel : « mon pénis a atteint la taille d’une bouteille de vin »

Une nouvelle recette DIY pour faire grandir son pénis

Entre les hommes et leur pénis, c’est parfois toute une histoire. Trop grand, trop petit, pas assez gros… Du coup, en Papouasie-Nouvelle-Guinée est apparue une nouvelle mode extrêmement inquiétante. Toute droite inspirée des méthodes DIY, la gent masculine a décidé de s’injecter de l’huile dans le pénis pour qu’il grandisse.

Alors évidemment, on y trouve de tout. De l’huile de coco, de tournesol, du silicone ou de l’huile pour bébé… Et même si ça paraît complètement hallucinant, pour ne pas dire carrément drôle, les conséquences sont désastreuses. En deux semaines, ce médecin a reçu 500 hommes avec des problématiques similaires et très dangereuses. En effet, ce genre d’acte n’atteint absolument pas son objectif mais en revanche, il crée des ulcères avec risque de perforation, des gonflements et des bosses sur le pénis et les testicules.

>> À lire aussi : Mesurer son pénis avec un rouleau de papier toilette : la nouvelle tendance qui explose chez les hommes !

ils-sinjectent-de-lhuile-dans-penis-pour-gagner-quelques-centimetres

Tous égaux devant son pénis

Ce qu’il y a de plus étonnant dans cette histoire, c’est que cela concerne des hommes de tous âges et de tous milieux sociaux. De 16 à 55 ans, la rumeur bat donc son plein en Papouasie-Nouvelle-Guinée et ce sont déjà plus de 90 opérations qui ont été effectuées pour réparer les dommages. On compte notamment des interventions chirurgicales à cause de gonflement du prépuce, ou des greffes de peau pour réparer des dégâts trop importants.

En plus de cela, il y a fort à parier que beaucoup d’hommes préféreront rester discrets sur le sujet et continueront à vivre avec des malformations et des douleurs plutôt que de se rendre à l’hôpital par honte.

>> À lire aussi : Le pénis de cet homme est tellement gros, qu’il ne peut plus avoir de rapports sexuels !

En savoir plus sur : - - -

Publié par Claire le 14 Avr 2019
 
0