Votre cerveau peut croire que vous avez tué quelqu’un alors qu’il n’en est rien !

Les chercheurs de l’Université de Bedfordshire et de l’Université de la British Columbia nous apportent ce constat aussi fascinant que terrifiant. Ils ont sélectionné 60 personnes, qu’ils ont ensuite divisés en deux groupes. Elles n’ont jamais eu aucun antécédent judiciaire et aucun contact avec la police entre 11 et 14 ans. Le premier groupe était accusé d’agression ou de vol, tandis que le second a été informé qu’il avait subi un évènement traumatisant (attaque, blessure, perte d’argent).

 

Chaque individu a été interrogé trois fois. Durant l’entretien, les scientifiques ont inclus de vrais souvenirs, racontés tels quels par les familles des sondés. Mais ils ont aussi ajouté de « faux » souvenirs, portant par exemple sur les gens impliqués, le contexte, la période ou l’année. Si tout le monde a déclaré ne pas se souvenir de ce qu’on leur racontait, on leur a bien rappelé que leur mémoire allait leur revenir, grâce aux témoignages des familles et à diverses méthodes de visualisation.

 

Les résultats sont accablants : 71% du premier groupe a été convaincu de ses méfaits, alors que 77% du second groupe s’est soudainement rappelé de ces faux souvenirs, ajoutant même des détails supplémentaires à ces faux scenarii. Notre cerveau est si facilement manipulable…Qui l’eût cru ?

3bfa5a7e41ccb228078a88e28d2b13ec_XL

Découvrez aussi : ne pas dormir assez favorise les faux souvenirs

En savoir plus sur : - -

Publié par La Rédaction le 29 Jan 2015
0