L’Agence spatiale européenne engage des volontaires pour rester 5 jours dans un bain

Vous adorez vous prélasser pendant de longues minutes, voire des heures entières dans votre bain ? On a peut-être le job idéal pour vous. L’Agence spatiale européenne est prête à vous payer pour vous observer dans votre bain. Mieux encore, ce bain durera 5 jours. Vous vous doutez bien que si elle cherche des volontaires, c’est que l’expérience s’annoncera moins drôle que prévue. Comment le corps réagira-t-il au bout de 5 jours ? Tentez l’expérience et vous viendrez nous donner la réponse.

> À lire aussi : La Nasa prête à lancer une nouvelle mission interstellaire ?

Rester 5 jours allongé dans un bain pour les besoins de la science…

C’est à Toulouse, au MEDES-Institut Médecine Physiologie Spatiale, que devront se rendre les volontaires, prêts à prendre un bain de près d’une semaine. On va déjà en décevoir plus d’un mais le centre n’accepte cette fois-ci que les femmes, les hommes ayant déjà participé à d’autres expériences d’immersion. Et c’est ici que l’on va décevoir tout le monde mais il y a un gros « mais »… Il s’agit d’un bain sec ! Et oui, votre corps ne sera pas en contact direct avec l’eau. En réalité, les couvertures sont étanches et vous aurez la même sensation que si vous étiez immergés dans l’eau mais protégés par des couvertures hydrophobes.

> À lire aussi : Nasa : un volontaire est recherché pour rapporter des échantillons de Mars

L’expérience serait bien plus éprouvante qu’on le pense !

Le but de l’expérience est de voir comment le corps réagit lorsqu’il est soumis à moins de pression de poids. Vous aurez cette sensation de légèreté que l’on ressent dans une piscine, une sensation comparable à celle que ressentent les astronautes lorsqu’ils se trouvent dans des espaces soumis à une autre force d’attraction. « Nous avons déjà reçu beaucoup de demandes pour ces études, ce ne sont pas des blagues », explique l’une des responsables de l’équipe de recherches. « Être couché dans un lit ça semble drôle mais le plaisir s’en va assez rapidement, surtout quand le sang va vers le bas et que les muscles le ressentent. À chaque fois on est très reconnaissants envers les volontaires qui sacrifient leur vie quotidienne au bénéfice de l’exploration humaine ». Le gain en jeu n’a pas été précisé.

> À lire aussi : En stage à la NASA depuis 3 jours, il découvre une nouvelle planète à seulement 17 ans

Crédits : ESA

En savoir plus sur : - - - - - - -

Publié par Nicolas F le 22 Fév 2020
0