Les 8 suicides les plus glauques et terrifiants de l’Histoire

menottes-acier

Le suicide d’un schizophrène : en 2002, l’artiste Richard Sumner a mis fin à ses jours. Son corps a été retrouvé sans vie 3 ans après sa disparition, c’est là que la police a pu conclure au suicide. Richard s’est menotté à un arbre et s’est laissé mourir de fain et de froid. Les traces de griffures sur ses poignets prouvent que Richard a sans doute changé d’avis quant à son geste et a tenté de se libérer en essayant de rattraper les clés qui étaient à quelques centimètres seulement de lui. Il n’y est pas arrivé… Il avait fait la même tentative en 1996 mais avait été secouru 4 jours plus tard.

1034111692_B9733222Z.1_20121111130322_000_GB5BPN6G.1-0

Caton le Jeune était un homme politique romain fermement opposé à Jules César. Dès lors que celui-ci pris le pouvoir, il décida de mettre fin à ses jours. Il décidé alors de se poignarder mais se loupe. Il est retrouvé par ses serviteurs hurlant, les entrailles pendantes sur son lit. Alors qu’un médecin tente de le soigner, il s’empare de ses organes et se les arrache.

 

c284e30536b2731637d463b0a20e8931

Polemon, un orateur romain atteint de la maladie du roi (maladie qui le paralyse) a ordonné à ses serviteurs de l’enterre vivant.

 

images

Jan Potocki, un artiste Polonais torturé s’est tiré une balle dans la tête avec un balle qu’il avait lui même façonnée à partir de la poignée d’un tasse en argent que sa mère lui avait offert. Il a dessiné une caricature de lui avant de se donner la mort.

EN BONUS : un homme se suicide sur Skype devant une douzaine de personnes

Publié par Elsa le 29 Sep 2014
0