Libérée d’un sac mortuaire, le médecin l’avait prise pour morte

Une femme a été libéré d’un sac mortuaire, au Paraguay, dans lequel elle avait été emballée encore en vie. Elle y avait été enveloppée, suite au diagnostic erroné d’un médecin. Déclarée morte, elle avait été envoyée dans un funérarium. Au moment de la déballer, les employés des pompes funèbres ont découvert qu’elle était encore en vie.

> À lire aussi : Déclaré mort, les secours ne s’attendaient pas à ce qui allait se passer au bout de 90 minutes…

Deux heures après son entrée en clinique, le médecin la déclare morte

Gladys Rodríguez de Duarte, 46 ans, s’était rendue à la clinique, se sentant très mal à cause d’un problème d’hypertension. Deux heures après son admission à l’hôpital, elle était déclarée morte par le médecin. Arrivée à 9h30, le samedi 11 avril, le docteur Heriberto Vera, lui a fait quitter l’hôpital à 11 h 20, les deux pieds devant. Déclarée morte suite à une « anomalie congénitale à l’utérus », les pompes funèbres sont rapidement venues chercher son corps, déjà emballé dans un sac mortuaire.

Rapport de police suite à la plainte du mari de Gladys, déclarée morte par le médecin

> À lire aussi : Un directeur de funérarium vivant est déclaré mort : il doit prouver son existence

Les employés des pompes funèbres la sortent du sac mortuaire et découvrent qu’elle respire

Lorsque Gladys a été libérée du sac, une fois arrivée au funérarium, les employés ont découvert qu’elle respirait encore. Elle a rapidement été conduite aux soins intensifs et son époux a appelé la police. Le mari de Gladys a porté plainte et rapidement, les journalistes se sont intéressés à cette affaire. La chaine télé locale TV Aire a interrogé l’époux de la « mort-vivante » : « Le docteur a pensé qu’elle était morte et me l’a rendue nue, comme si elle était un animal, avec son certificat de décès. Il n’a pas tenté de la réanimer. On l’a cru, ils l’ont débranchée et l’ont donnée au funérarium ». Pour l’heure, une enquête est en cours. La victime est prise en charge dans un autre hôpital et son état est stable.

> À lire aussi : Déclaré mort pendant 42 minutes, il revient à la vie grâce au massage cardiaque de deux policiers !

Crédits : Capture Twitter

En savoir plus sur : - - - - -

Publié par Nicolas F le 19 Avr 2020
0