Une maman risque la prison pour avoir oublié de rendre deux livres à la bibliothèque

Il est de moins en moins fréquent que l’on se rende dans une bibliothèque, maintenant que de nombreux ouvrages se trouvent en ligne et que les connaissances encyclopédiques d’internet sont bien plus grandes que la majorité des bibliothèques. Melinda Sanders-Jones, n’étant plus tellement habituée au fonctionnement des bibliothèques a oublié de rendre deux livres pour enfants qu’elle avait empruntés. Aujourd’hui, elle risque jusqu’à deux ans de prison pour cet oubli.

> À lire aussi : Il risque 4 mois de prison pour avoir fait un doigt d’honneur à deux radars

Elle avait totalement oublié de rendre deux livres pour enfants à la bibliothèque

Melinda Sander-Jones avait emprunté dans une bibliothèque américaine Where The Sidewalk Ends et Night, deux livres pour enfants dont elle comptait faire la lecture à ses enfants. Après la lecture, elle a rangé les livres dans une armoire et les a oubliés pendant de longs mois. Un beau jour, alors qu’elle s’est rendue à la bibliothèque pour faire des photocopies, sa carte de membre a indiqué que son compte n’était pas en ordre. Le bibliothécaire lui a confirmé qu’elle ne pouvait plus rien faire dans la bibliothèque n’ayant pas rendu les deux livres qu’elle avait empruntés il y a un an.

> À lire aussi : Ces bibliothèques à couper le souffle vous réconcilieront avec les livres

La bibliothèque la poursuit en justice et elle risque la prison

De retour chez elle, cette maman de cinq enfants a fait des recherches pour retrouver ces livres dont elle avait totalement oublié l’existence. Elle a retrouvé les livres dans son étagère et est allée les rendre à la bibliothèque. Une semaine plus tard, en arrivant à son travail, elle a découvert un mandat d’arrestation sur son bureau. Son patron avait été contraint par la police de laisser les autorités procéder à des vérifications criminelles sur son lieu de travail. La bibliothèque a porté plainte contre la maman pour vol. « Je ne pense pas qu’aller en prison pour deux livres soit acceptable. Et surtout, je ne voulais absolument pas voler leurs biens », explique la maman à la fois surprises, désemparée et choquée, à la chaine de télévision locale de CBS.

> À lire aussi : Cette bibliothèque chinoise est la plus futuriste du monde !

Elle ne recevait pas les lettres de rappel car elle avait déménagé

« Je n’imaginais pas qu’on allait porter des accusations criminelles à mon encontre ». Lors des premières audiences en présence d’un juge, elle a appris qu’elle encourait une peine maximale de 93 jours d’emprisonnement et d’une amende de 500 $. « C’est juste ridicule. Il n’y a aucune raison qu’on en arrive là. » La maman ne comprend pas pourquoi la bibliothèque n’est pas passée par une entreprise de recouvrement de dettes. « Comme je l’ai dit, ils auraient eu plus de chance de retrouver leur argent comme ça ». La bibliothèque s’est contentée d’envoyer des rappels à son domicile mais Melinda a déménagé plusieurs fois durant l’année, pour échapper à son compagnon qui avait abusé d’elle. « J’ai atterri dans un refuge ici à Charlotte, qui vient en aide aux victimes de violences conjugales et ils vous donnent une nouvelle adresse confidentielle. J’ai changé mon numéro de téléphone. J’ai dû changer toute ma vie ». Sa prochaine audition devant le juge aura lieu le 7 novembre.

> À lire aussi : Un artiste risque la prison pour avoir représenté un Vladimir Poutine chimérique sans testicules

livres bibliothèque prison

Crédits : CBS 17

En savoir plus sur : - - - - -

Publié par Nicolas F le 10 Nov 2019
0