Un manifestant anti-confinement se balade avec un lance-roquettes et ses amis armés

Le monde ne serait pas ce qu’il est s’il n’y avait pas quelques dissidents, semeurs de troubles et autres rebelles qui n’acceptent pas de suivre les consignes et les mesures pourtant imposées par les autorités. Aux États-Unis, particulièrement, où le libéralisme à outrance offre parfois des images hallucinantes de protestataires. Alors que notre liberté est effectivement limitée par les mesures de confinement pour la bonne cause, certains manifestants « anti-confinement » n’hésitent pas à jouer la provocation en sortant dans la rue, armés jusqu’aux dents, prêts à défendre leurs libertés. Regardez la vidéo filmée dans un restaurant de la chaine Subway. On groupe d’hommes armés vient se commander un sandwich. L’un d’eux porte carrément un lance-roquettes sur le dos.

> À lire aussi : Des armes à feu en libre service installées dans les rues de Chicago !

Les défenseurs des libertés se sont rassemblés en Caroline du Nord

Des membres du groupe Blue Igloo ont été filmés à Raleigh, en Caroline du Nord. Ils participaient à une manifestation pour montrer leur colère contre les mesures sanitaires qui imposent des règles strictes de distanciation sociale et de confinement. Ils avancent masqués, d’autres à visages découverts dans la rue, et brandissent leurs armes en criant des slogans. Mais quand ce petit groupe a faim, il se retrouve comme tout le monde, à faire la queue dans un fast-food. Les manifestants anti-confinement ne sont pas passés inaperçus quand ils sont entrés dans un restaurant de la chaine de restauration rapide Subway.

> À lire aussi : Elle reçoit un fusil pour son anniversaire et pleure de joie ! (vidéo)

Contre les règles de confinement, ce manifestant porte un lance-roquette sur le dos

Quasiment tous les manifestants avaient une arme à la ceinture. Mais le plus impressionnant, est cet homme qui portait un lance-roquettes AT4 sur le dos. « Un groupe de 11 manifestants armés, qui protestaient contre le confinement, a traversé le centre de Raleigh, puis s’est commandé des sandwichs chez Subway », écrit sur Twitter le journaliste Travis Long, qui a croisé la route des manifestants et a partagé une vidéo de ce moment. Sur la page Facebook des Blue Igloo, les membres du groupe réfutent le fait qu’ils manifestaient. Selon eux, il s’agissait simplement « d’une marche qui n’était pas une manifestation. C’était un rassemblement pour montrer notre soutien aux libertés que Dieu offre aux Américains. Nous sommes un groupe pacifiste et nous voulons qu’il le reste, par tous les moyens ». La raison pour laquelle ils se déplacent armés jusqu’aux dents est simplement que selon eux, « une société armée est une société polie ».

> À lire aussi : Cette église bénit les armes : ils viennent à la messe armés de fusils d’assaut et de couronnes de munitions

Crédits et sources : Facebook/Blue Igloo et The News & Observer

Publié par Nicolas F le 16 Mai 2020
0