Un « placard à pleurs » a été installé dans une université afin que les étudiants puissent s’isoler pour pleurer

Vous vous souvenez des heures que vous avez passé à désespérer sur les bancs de l’université ? Les profs qui vous tapent sur les nerfs ? Les camarades de travaux de groupe qui n’en font qu’à leur tête ? Et les examens où vous avez lamentablement échoué ? Si l’un de ces coups durs vous est déjà arrivé, vous auriez peut-être aimé vous enfermer loin des regards… dans le « placard à pleurs ». Dans la vidéo, regardez cette invention de l’Université de l’Utah. Un espace clos et confiné est mis à disposition des élèves qui veulent être seuls un moment, pour pleurer, crier, se défouler ou reprendre ses esprits.

 

Une salle pour se retrouver seul avec soi-même

Si cet espace s’était retrouvé dans un autre contexte, on aurait plutôt parlé d’une salle de décompression ou d’un salle de relaxation. Mais dans cette université de l’Utah, cette mini pièce a été baptisé, le « placard des pleurs ». Le placard porte bien son nom, tout d’abord parce que le lieu n’est pas plus grand qu’une armoire et on parle de pleurs, car l’université ça fait pleurer.

 

On peut se faire des câlins dans le placard à pleurs

Cette mini salle a fait son apparition au milieu de la bibliothèque de l’université. C’est Nemo Miller, un étudiant en art visuel qui a eu l’idée de proposer cette sorte d’isoloir à l’école. Comme l’indique le panneau avec les instructions, accroché sur la porte de la salle, il s’agit d’un « endroit sûr pour que les étudiants décompressent ». Quand on ouvre la porte, on découvre que le sol a été recouvert d’un fin matelas et que des peluches sont mises à disposition des étudiants qui ont besoin d’un câlin pour se consoler. Si le placard remporte un franc succès, il faudra suivre la règle indiquée, de ne pas dépasser 10 minutes à l’intérieur. Il est aussi demander de frapper avant d’entrer. Après tout si on s’y rend, ce n’est pas pour être dérangé.

placard à pleurs isoloir université

Crédits : Twitter/aJackieLarsen
Publié par Nicolas F le 02 Mai 2018
0