La pub KFC qui réveille tous les stéréotypes usés des femmes objets

On pensait ne plus jamais à revoir des images pareilles dans une publicité ou à la télé. Pourtant, KFC l’a fait. La chaine de restaurant fast-food vient de sortir une publicité qui use de tous les bons vieux clichés machos et sexistes, qui nous rappellent cette époque où il suffisait de montrer la poitrine d’une belle blonde en bikini pour vendre de la bière. Cette publicité de KFC a été fustigée par un collectif féministe et par les téléspectateurs qui sont déçus de voir qu’un décolleté plongeant soit encore utilisé pour vendre des burgers au poulet.

> À lire aussi : Découvrez les 20 campagnes de publicité les plus sexistes (photos)

Quand KFC commet l’erreur d’utiliser le cliché du décolleté dans une de ses pubs…

Dans la courte publicité de KFC, que vous pouvez voir dans la vidéo, une femme au décolleté plongeant se regarde dans le reflet de la vitre d’une voiture. Elle ajuste son décolleté avantageux quand la vitre s’abaisse et que deux adolescents bouche bée sont ébahis par le spectacle auquel ils viennent d’assister. À l’avant, la mère de famille au volant, ne semble pas très ravie par ce qu’il vient de se passer. « Quelqu’un veut un KFC ? », demande la femme un peu gênée, pour se faire pardonner et faire oublier ce spectacle.

> À lire aussi : 18 pubs vintages aussi sexistes que ratées !

Les stéréotypes sexistes passent mal en 2020 dans une publicité

Le groupe féministe Collective Shout a fustigé cette campagne de pub. « Cette pub est une régression vers des stéréotypes archaïques et usés où les femmes sont des objets sexuels pour le plaisir des hommes », explique Melinda Liszewski, porte-parole du mouvement. La publicité laisse penser que « des jeunes garçons doivent forcément être subjugués lorsqu’ils se retrouvent face à une poitrine à reluquer. Les pubs comme ça renforcent l’idée fausse qu’on ne peut rien attendre de mieux de la part de garçons ». Sur les réseaux sociaux, KFC a également dû faire face à de nombreuses critiques« Quand j’ai vu cette pub, j’ai éteint la télé. Quand la vitre de la voiture s’est baissée, j’ai presque vomi », écrit une tweetos. « Moi j’étais d’autant plus horrifiée qu’ils ont utilisé un jeune garçon dans la pub ».

> À lire aussi : Une auto-école diffuse une pub sexiste pour le permis à un euro

Crédits : KFC

En savoir plus sur : - - - -

Publié par Nicolas F le 24 Jan 2020
0