Retrouvailles avec sa tribu cannibale dont il s’était sauvé il y a 13 ans, alors qu’il avait été condamné à être mangé

Wawa Chombonggai avait 6 ans quand il a été condamné à mort par sa tribu, dans un petit village de la Papouasie occidentale, en Indonésie. Dans cette tribu cannibale, sa sentence à mort signifiait qu’il était destiné à être mangé par ses congénères. Par chance, il a été recueilli par une famille qui lui a permis d’échapper à la mort. Treize en plus tard, il vient de remettre les pieds dans sa tribu natale. Son retour dans la tribu cannibale a été filmée, et vous pouvez y assister dans la vidéo ci-dessous.

> À lire aussi : Cannibalisme : il découpe et fait rôtir deux petits morceaux de viande humaine, et les fait manger à deux volontaires (vidéo)

À 6 ans, sa tribu le considère possédé et veut le manger

Wawa Chombonggai, 6 ans à l’époque, avait été considéré comme possédé par des mauvais esprits par les membres de sa tribu, suite à la mort inexpliquée de ses deux parents. Dans la tribu Korowai, la croyance veut qu’une mort soudaine est provoquée par une personne mauvaise de l’entourage. Il fut vite désigné comme le coupable de la mort soudaine de ses parents. Afin de conjurer le sort, la tribu avait voté sa condamnation à mort. Kornelius Sembiring, un guide touristique de la région, qui avait l’habitude d’entrer en contact avec la tribu, avait entendu parler de ce garçon qui allait bientôt être dévoré par les siens. Kornelius a alors sauvé le garçon de cette tribu cannibale et l’a emmené chez lui, près de Sumatra.

> À lire aussi : Un couple de cannibales russes a avoué avoir tué et mangé 30 personnes depuis 1999…

13 ans après s’être enfui, il revient dans la tribu cannibale

Aujourd’hui, Wawa a 20 ans, et il a eu une adolescence heureuse grâce à Kornelius et a toute sa famille qui se sont occupés de lui. À présent, il fait des études sportives à l’université mais il avait un souhait, retrouver les siens afin de leur montrer ce qu’il est devenu et que ça n’aurait pas été possible s’ils l’avaient mangé. Wawa a donc entamé un voyage dans la jungle, accompagné de ses deux frères d’adoption Whilelmus et Devi, et de sa sœur adoptive Lepina. Au bout de quelques heures, ils sont arrivés au village de la tribu Korowai et immédiatement, des villageois l’ont reconnu.

> À lire aussi : Le cannibale de Miami : des photos de sa victime défigurée mises en ligne

Il veut faire arrêter le cannibalisme dans la tribu

Wawa un peu décontenancé, leur a tendu la main pour les saluer. C’est alors que ses tantes ont couru vers lui, non pas pour le manger, mais pour le prendre dans leurs bras. Wawa ne parle plus la langue de sa tribu et c’est son père adoptif, guide dans la région, qui a servi de traducteur. Bien que très ému par ces retrouvailles, Wawa avait pour mission de leur faire abandonner le cannibalisme. « Nous devrions parler et discuter d’une façon plus sage de trouver une solution », a déclaré Wawa, qui a encore sur le cœur la façon dont son oncle a été mangé parce qu’il avait eu relation avec la femme d’un autre homme. « Pourquoi tuez-vous comme ça ? N’y a-t-il pas une solution, comme parler à d’autres personnes ou au chef ? », demande Wawa. Après quelques minutes de discussion, il semblerait que les sages paroles de l’enfant revenu au bercail ont porté leurs fruits. Alors que sa tribu voulait le manger il y a 13 ans, ils se sont tous proposés à présent pour faire de lui le chef de leur tribu. Finalement, au bout d’une journée, Wawa est rentré dans sa famille adoptive, devant absolument reprendre les cours de sport dès le lendemain mais il a promis d’y retourner plus souvent.

> À lire aussi : Cette tribu amazonienne n’a jamais vu la civilisation : ils sont filmés à leur insu, découvrant une machette qui cause la déforestation

Crédits : Nine, Seven Channel

Publié par Nicolas F le 02 Nov 2019
0