La Russie rouvre une enquête sur « l’incident du col de Dyatlov », l’un des plus grands mystères du monde

En 1959, neuf randonneurs ont campé pour la nuit sous le pic des monts Oural. Plusieurs jours plus tard, et alors que personne ne les voyait arriver, les secours s’organisent. Ils découvrent les 9 corps dévêtus, certains avec d’importantes fractures et d’autres avec la langue en moins. Depuis, l’enquête sur ce mystère n’a toujours pas pu déterminer ce qui s’est passé cette nuit-là.

 

 

L’un des plus grands mystères du monde

En février 1959, un groupe de neuf randonneurs part sillonner le mont Oural. Un soir, ils sont contraints de monter un campement en pleine neige sur le col de Dyatlov. Le 20 février, personne ne les voit revenir. C’est alors qu’une équipe est envoyée à leur recherche. À ce moment-là, les membres de l’équipe tombent sur les tentes du campement, ouvertes de l’intérieur. Par ailleurs, toutes les affaires des randonneurs étaient encore présentes ainsi que leurs chaussures. Dans la neige, ils trouvent huit séries d’empreintes de pas, certains avec des chaussettes et d’autres avec des chaussures.

 

 

 

Quelques jours plus tard, les enquêteurs retrouvent les deux premiers corps à environ 1 km du campement. Les deux étaient déshabillés. Non loin de là, ils découvrent trois autres corps près d’un arbre. Les quatre derniers seront retrouvés deux mois plus tard, lorsque la neige aura fondu. Ceux la étaient habillés et présentaient de graves blessures. Sur l’un d’entre eux, il n’y avait plus la langue ni les yeux. D’autres avaient d’énormes fractures à la poitrine et de graves dommages au crâne. De manière assez étrange, on aurait pu dire qu’ils avaient été percutés par une voiture. Par ailleurs, tous avaient de très fortes doses de radiations sur leurs vêtements. C’est ainsi que naît le mystère du col Dyatlov.

 

 

 

Dyatlov-randonneurs-mystère-enquête-russie

De manière assez étrange, on aurait pu dire qu’ils avaient été percutés par une voiture

 

Un mystère qui va enfin être résolu ?

Alors évidemment, beaucoup de théories ont été recensées pour expliquer ce mystère. La première, et la principale, concerne des essais nucléaires effectués par l’armée Russe non loin de là. En effet, certaines armes biologiques pourraient expliquer les blessures étranges et la sensation de chaleur qui les aurait conduits à se déshabiller. Par ailleurs, tous les corps présentent une teinte de beige particulière et une peau vieillit prématurément. 

 

 

Devant cette avalanche de théories, le gouvernement a donc décidé de rouvrir l’enquête 60 ans après. Dans une annonce, le porte-parole du procureur de la Russie explique : « tous les morts sont liés d’une manière ou d’une autre à des phénomènes naturels. » Seulement, « les proches, les médias et le public demandent toujours aux procureurs de déterminer la vérité et ne cachent pas leurs soupçons selon lesquels quelque chose leur a été caché. »

En savoir plus sur : - - -

Publié par Claire le 07 Fév 2019
 
0