À 86 ans, il mange à la cantine d’un collège tous les jours pour ne pas souffrir de solitude

Vous pouvez croiser Cyril Aggett, 86 ans, presque tous les jours à l’école. Non pas que cet octogénaire ait envie de recommencer sa scolarité… Vous le retrouverez plutôt à la cantine, 4 jours de la semaine. Ce Britannique fréquente la cantine d’un collège depuis que son épouse est décédée et qu’il ne peut se faire à l’idée d’être seul en permanence. Grâce à la cantine, il peut voir tous les jours du monde et il a noué de véritables amitiés avec les jeunes qui viennent s’asseoir à côté de lui pour manger.

> À lire aussi : Les chiens robots sont-ils les futurs compagnons des personnes âgées seules ?

Depuis la mort de sa femme, le vieil homme déprimait seul chez lui

Un employé d’un collège de Plymouth avait entendu parler de la mort de Shirley, la femme de Cyril Aggett, un vieil homme du quartier. Cet employé avait remarqué que depuis la mort de Shirley, Cyril ne sortait presque plus de chez lui et qu’il commençait à souffrir de solitude. L’école l’a donc invité à venir prendre le déjeuner à la cantine. Depuis ce jour-là, il vient tous les jours manger à la cantine, les 4 jours de la semaine où celle-ci est ouverte et ceci depuis 6 ans !

> À lire aussi : Un repas végétarien par semaine imposé dans les cantines scolaires

Il mange tous les jours à la cantine pour avoir de la compagnie

Ce grand-père, un ancien cordonnier, vit quasiment à côté de l’école, ce qui lui permet de considérer la cantine comme son propre restaurant. Là-bas, il a ses habitudes et il connait tout le monde. Il prend toujours une tasse de thé pour accompagner son déjeuner. Il est devenu ami avec les cuisiniers, les professeurs et même les élèves. « Tout le monde me parle, l’équipe est vraiment formidable ». Il avoue aussi que pendant les vacances, il ressent un manque car il se retrouve seul chez lui. « Je peux me sentir très seul, une fois que je passe les portes de chez moi. Alors je viens ici et je vois les enfants, ils sont nombreux à me parler. Il y a toujours un jeune homme qui vient et me parler. J’aime avoir de la compagnie et entendre du bruit. Une fois que je rentre, je ferme la porte, et il ne se passe rien ».

> À lire aussi : Deux enfants nourris au pain et à l’eau parce que leurs parents ne payaient pas la cantine

Crédits : SWNS

Publié par Nicolas F le 01 Dec 2019
0