Une adolescente se suicide après un sondage sur Instagram

Une adolescente de 16 ans s’est donnée la mort, après avoir posté un sondage sur Instagram demandant si elle devait vivre ou mourir. Parmi ses abonnés, 69% ont voté pour la seconde réponse.

C’est une histoire glauque qui a été révélée aujourd’hui. Début mai, une jeune fille s’est suicidée en Malaisie, après avoir demandé à ses abonnés, sur Instagram, si elle devait mourir ou non. Il y plus d’un an, Molly Russel, une Britannique de 14 ans, s’était donnée la mort après avoir consulté des images sur Instagram liées à la dépression, à l’automutilation et au suicide.

Instagram

Les sondages Instagram ont été créés fin 2017.

>>> À lire en plus : Tinder : Payer pour rencontrer l’amour ?

« Très important, aidez-moi à choisir entre morte et vivante »

Depuis plusieurs mois, Instagram a mis en place une nouvelle fonctionnalité : le sondage interactif. Avant de poster une story Instagram, l’utilisateur a la possibilité de rajouter une question avec deux propositions. Les abonnés peuvent alors répondre à la question et l’instagrammeur voit ensuite les réponses apportées au sondage. Adepte des réseaux sociaux, la jeune Malaisienne a donc posté un sondage, sur l’application, demandant de choisir entre la vie et la mort: « Très important, aidez-moi à choisir D / L » (ndlr : D pour death, morte, et L pour live, vivante).

Les résultats ont été épouvantables puisque 69 % des sondés ont voté pour la mort et 31 % pour la vie. Selon un avocat malaisien interviewé par The Guardian, cliquer sur le choix « death » s’apparenterait à une complicité de suicide. Selon le site Astro awani, l’adolescente se serait jetée du troisième étage de son immeuble. Son corps aurait été retrouvé par son frère et sa mère alors qu’ils rentraient chez eux.

Instagram

L’entreprise Instagram recense plus d’un milliard d’utilisateurs dans le monde.

 

>>> À lire en plus : Monica Lewinsky : plus de 20 ans après les faits, la stagiaire de la Maison-Blanche n’a pas changé

Un suicide qui fait réagir le gouvernement malaisien et Instagram

Ce drame a créé une forte émotion et une enquête a été ouverte par le député Ramkarpal Singh « pour éviter d’autres abus sur les réseaux sociaux dans de semblables circonstances à l’avenir« . Face aux dangers d’internet, Syed Saddiq, le ministre de la Jeunesse et des Sports, a appelé à traiter ce « problème national sérieusement » et à ouvrir des « discussions nationales« .

Du côté de l’entreprise au milliard d’utilisateurs, Instagram a souhaité apporter ses condoléances à la famille et a reconnu sa responsabilité : « Nous avons l’importante responsabilité de s’assurer que les gens qui utilisent Instagram se sentent en sécurité et soutenus » a déclaré Ching Yee Wong, responsable de la communication. Elle a reparlé de l’importance de l’utilisation des outils de signalement mis en place et « de contacter les services d’urgence s’ils voient que la sécurité de quelqu’un est en danger. »

>>> À lire en plus : Nabilla enceinte : elle dévoile son visage ravagé par l’acné !

En savoir plus sur : - -

Publié par Églantine le 16 Mai 2019
 
0