Un mannequin souhaite normaliser le mono-sourcil, affirmant que les hommes en sont fétichistes (Vidéo)

Le mono-sourcil fait débat depuis un petit moment. Entre volonté féministe de ne plus s’épiler le sourcil, ou juste car cela est « esthétiquement beau » , certaines femmes ne veulent plus cacher leur mono-sourcil, et souhaitent même le normaliser. Sarah Marie Clarke explique même que les hommes seraient fans !

>> À lire aussi : Le mannequin au mono sourcil reçoit des menaces de mort, mais son petit ami est là pour la consoler

Une maquilleuse et mannequin souhaite normaliser le mono-sourcil !

Le mono-sourcil divise. Sur les réseaux sociaux, les femmes s’affichant avec un mono-sourcil sont souvent insultées et rabaissées. Les internautes pensent souvent que ces dernières font cela « pour faire parler d’elle » . Alors immonde ou beauté différente, acte féminisme ou libération de la femme, certaines optent pour le mono-sourcil. Sarah Marie Clarke, une maquilleuse et mannequin indépendante de 18 ans, décide en mars dernier de se laisser pousser le sourcil. Mais la jeune femme n’a pas trouvé beaucoup de soutiens auprès de ses amis, et les hommes avec qui cette dernière sortait semblaient ne pas l’encourager, trouvant cela « bizarre » . Mais pour la jeune femme, il est temps de laisser les femmes choisir d’avoir un mono-sourcil ou non.

>> À lire aussi : Une maman dessine des sourcils à son bébé pour lui donner une bonne leçon

Des photographes et des hommes fétichistes la contactent

Alors que l’acceptation de ses proches et de la société semblaient mal partie, cette dernière continue à poster des photos de sa transformation sur son compte Instagram. Petit à petit, les abonnés affluent sur le compte de la jeune femme, et des photographes contactent Sarah Marie Clarke pour des séances photos. Mais ce n’est pas tout, puisque des hommes fétichistes lui envoient également de nombreux messages. Ces derniers seraient même prêts à faire « n’importe quoi » pour rencontrer la jeune femme.  « Je pense que certains hommes peuvent avoir un plaisir pour le mono-sourcil, certains hommes m’en parlent. Je reçois beaucoup de demandes de rencontres » explique la jeune femme. Cette dernière incite même les femmes à essayer la mode du mono-sourcil.

>> À lire aussi : Ce couple vit dans une cabane de boue et de branchages car ils sont allergiques au monde moderne

En savoir plus sur : - - - -

Publié par Jessy le 11 Jan 2020
0