Pour avoir des réductions sur la Switch, cet homme avait imaginé un stratagème macabre

Petite arnaque en vue. Un revendeur japonais s’est servi de l’épidémie du Covid-19 pour avoir des Switch moins chères. Il a prétendu que son fils avait attrapé le virus !

A lire aussi : Confinement : A défaut de pouvoir se marier, ce couple recrée leurs fiançailles sur Animal Crossing !

Depuis le début du confinement, avoir une Nintendo Switch devient de plus en plus compliqué. La chaîne de production est au ralenti. Au Japon, la pénurie est assez importante. Un revendeur a alors voulu profiter de la situation avec une méthode peu louable.

Il prétend que son fils est atteint du Covid-19 pour avoir des prix sur la Switch

Sur la plateforme de vente en ligne, Mercari, une personne proposait la console Switch à 35 000 yens soit plus de 300 euros. Le revendeur essayait alors de la racheter pour un prix moins élevé. Il mettait son stratagème en place avec le message suivant : « Veuillez excuser mon commentaire soudain. Je pensais acheter la Nintendo Switch Lite, mais serait-il possible de baisser votre prix ? Mon fils est actuellement hospitalisé parce qu’il a contracté le coronavirus, alors je fais tout ce que je peux pour lui en acheter une. Pourriez-vous me vendre la vôtre pour 25 000 yens (environ 215 euros) » . Il a renouvelé cette méthode plusieurs fois.

Son profil le trahit

Sur son profil, on pouvait voir qu’il avait déjà revendu une Switch Lite pour 40 000 yens soit 345 euros.  Il en revendait une autre au même prix. Cette histoire ressemble donc bien à une arnaque. Il faisait croire à la maladie de son fils pour faire baisser le prix à un vendeur et pour ensuite revendre plus cher à son tour. Il se servait de la pitié des gens autour du coronavirus pour les arnaquer. Une méthode honteuse ! Les internautes sont plus ou moins dubitatifs. Certains ont pensé qu’il pourrait y avoir plusieurs fils malades, d’autres cernent que c’est un mensonge car il utilise le même compte.

Source : NintendoSoup

A lire aussi : Supermarchés : attention à ces fausses bonnes affaires moins avantageuses que vous ne le croyez

Publié par Romane le 28 Avr 2020
0