Weedcraf : Ce jeu vidéo qui vous apprend à… vendre de la weed

 

La société américaine d’édition de jeux vidéos Devolver Digital a eu l’idée d’un concept inédit dans le monde du gaming. Pour réaliser ce jeu autour de l’industrie du cannabis, ils ont contacté Kacper Kwiatkowski qui n’a pas hésité une seconde.

>> À lire aussi : GTA 6 : à quoi pourrait on s’attendre ? 

Un jeu vidéo qui nous apprend tout sur l’industrie du cannabis

Kacper Kwiatkowski est un game designer qui a été très enchanté à l’idée de créer un jeu de gestion autour de l’industrie du cannabis. L’objectif d’un jeu de gestion c’est de « créer de l’ordre à partir du chaos » confie le créateur. Rien de mieux donc que de s’attaquer à un des sujets sociétaux les plus controversés du moment : le cannabis. Il est évidemment question dans le jeu, de l’industrie légale du cannabis, et à aucun moment l’apologie de la drogue n’est faite. Si en France elle est illégale, aux États-Unis, chaque état possède sa propre législation sur le sujet. Cette dissonance en fonction des régions rend le jeu insolite et désobéissant. Weedcraf n’a pas été fait au hasard, les créateurs se sont beaucoup renseignés sur les lois qui régissent l’industrie du cannabis afin de coller le plus possible à la réalité. Vous pouvez donc avoir l’occasion d’être à la tête d’un empire du cannabis et suivre les évolutions de la législation. Vous devrez vous adapter aux lois pour que votre commerce reste performant.

>> À lire aussi : Le jeu vidéo RPG d’Harry Potter en mode ouvert arrive bientôt

Le jeu vidéo est très critiqué

Sans surprise, un jeu avec une thématique pareille ne pouvait pas passer inaperçu. Depuis sa sortie, il s’accompagne d’une vague de controverse. Accusé régulièrement de faire la promotion de la marijuana, Kacper Kwiatkowski se défend : « Pas une seule fois dans le jeu vous ne trouverez d’approbation directe de la consommation de cannabis – par ailleurs, le protagoniste ne fume jamais. Car ce n’est pas un jeu sur la marijuana, mais sur son commerce. Comme on dit « Don’t get high on your own supply. » 

>> À lire aussi : Une maison de retraite Suisse traite ses résidents avec du cannabis

Weedcraf censuré par les grosses entreprises

À cause des critiques autour du jeu, il s’est vu censuré par les entreprises comme Facebook ou Youtube. Le créateur assure qu’il est facile de discuter ou d’argumenter avec les petites entreprises, mais celles qui automatisent le processus de vérification sont inaccessibles. Le réseau social de Mark Zuckerberg a refusé la publicité de Weedcraf sur la plateforme. Youtube interdit la monétisation des vidéos présentant le jeu. Cela signifie que si un youtubeur parle du jeu, automatiquement, il ne recevra pas d’argent. Malgré tous ces difficultés, Weedcraf semble faire le bonheur des amateurs de gaming. Il est loin le temps de Dofus…

>> À lire aussi : Facebook vous connaît mieux que votre meilleur ami ! 

En savoir plus sur : - -

Publié par Emma le 03 Mai 2019
 
0