Quand deux politiciens réglaient leur différend à l’épée : revivez le dernier duel de France, en 1967

 

Aujourd’hui, les politiciens se combattent à coups de tweets incendiaires. Il y a encore 50 ans, les hommes politiques s’affrontaient en duel. En 1967 a eu lieu le dernier duel à l’épée, entre deux hommes qui souhaitaient régler un conflit. Ces deux hommes étaient deux politiciens, dont l’un n’a pas apprécié la remarque que lui a fait son adverse en public. Piqué par l’insulte publique, il l’a demandé en duel. Regardez les images d’archive du dernier duel organisé en France.

> À lire aussi : Les images de l’agression d’Alain Finkielkraut, copieusement insulté par des Gilets jaunes, font froid dans le dos (vidéo)

Quand le maire de Marseille insulte un député…

René Ribière a été insulté en avril 1967 dans l’hémicycle de l’Assemblé nationale par un adversaire politique, Gaston Defferre. René Ribière était député du Val-d’Oise et Gaston Defferre était alors député et maire de Marseille. Lors d’une petite interpellation dans l’hémicycle, Gaston Defferre perd patience et lance « Taisez-vous, abruti ! ». Si aujourd’hui cela peut faire sourire, à l’époque cette invective est perçue comme une insulte, au point qu’il faille régler ce différend « au fer », c’est-à-dire à l’épée. C’est ainsi que fut organisé le dernier duel à l’épée, arbitré par un autre député, Jean de Lipowski.

> À lire aussi : Une petite fille découvre une épée dans le lac où le Roi Arthur avait trouvé Excalibur…

Ils organisent un duel à l’épée pour l’honneur

Le combat a eu lieu dans la cour d’une résidence privée à Neuilly-sur-Seine. Les duellistes ont choisi les épées pour s’affronter et ils se mirent d’accord pour arrêter le duel « au premier sang ». René Ribière n’a visiblement jamais manié d’épée, même si dans sa famille, les duels on connait. Son grand-père avait lui-même participé à un duel en 1901. Par contre, face à lui, le maire Marseillais maniait parfaitement l’épée. Ce n’était d’ailleurs pas son premier duel, puisqu’il avait déjà affronté, 20 ans plus tôt, Paul Bastid… au pistolet. C’est sans surprise, René Ribière qui fut le premier touché et qui se mit à saigner. Il refusa néanmoins, dans un premier temps d’arrêter le combat.

> À lire aussi : A 72 ans, ce papy se bat en duel contre un jeune athlète !

Ils ont accepté de ne pas aller jusqu’à la mort

Après trois assauts et deux estafilades, Ribière et Defferre acceptèrent tous deux de mettre fin au combat. Ribière, peu à l’aise, saignait et son adversaire a pris pitié de lui, surtout que le député valdoisien devait se marier le lendemain. Pendant des années, Defferre continua à rappeler à qui voulait l’entendre qu’il avait laissé la vie sauve à son adversaire, mais qu’il l’avait suffisamment blessé à l’entrejambe pour lui gâcher sa nuit de noce. Ce dernier duel qui peut faire sourire n’a pas plu à De Gaulle qui avait envoyé des émissaires pour empêcher le combat. Le précédent duel avait eu lieu 9 ans plus tôt, en mars 1958. Il opposait à l’épée le chorégraphe Serge Lifar et le marquis de Cuevas, qui se combattaient pour un différend artistique. Le marquis de Cuevas avait choisi pour témoin de ce duel, un certain Jean-Marie Le Pen.

> À lire aussi : Brigitte Macron : ce célèbre homme politique qui a complètement craqué pour elle !

dernier duel à l'épée en France deferre ribière

Crédits : YouTube/schlager7

En savoir plus sur : - - - - - -

Publié par Nicolas F le 12 Mai 2019
 
0