À cause de cette photo postée sur Instagram, cette adolescente de 17 ans a été poussée au suicide…

Voilà comment certains adolescents sont poussés au suicide !

Heureusement, Lalonie Davis est une jeune femme très forte et qui s’assume et les mots durs de ses camarades n’auront pas eu d’effet sur elle si ce n’est de l’exaspération. Et l’envie de se battre encore plus fort pour les droits des femmes !

 

En effet, le 23 Mars dernier, Lalonie a posté une photo sur Instagram sur laquelle elle arborait une aisselle non épilée. Elle expliquait en légende que cette photo avait pour but de rappeler que les femmes faisaient absolument ce qu’elles voulaient de leur corps et qu’aucune pression sociale ou avis misogyne ne devrait leur dicter leur façon de gérer leur corps. Et par ce message, Lalonie voulait inviter les femmes à ne plus plier sous le poids des critiques mais également montrer à ceux qui jugent qu’ils n’ont aucun droit de regard sur le corps de quiconque. Réussir à passer et assumer un tel message à 17 ans… on dit un GROS RESPECT à Lalonie.

 

Un message pas si bien perçu…

Si certaines personnes ont félicité la jeune femme pour son engagement, d’autres ont en revanche eu des propos absolument atroces. Certains lui ont dit qu’elle ne devait pas aimer les hommes pour se comporter ainsi, qu’elle avait une maladie mentale et qu’elle devrait se tuer. Carrément ! Dites vous bien qu’en 2017, il y a des JEUNES qui pensent que si on ne se plie pas aux diktats de la beauté, on devrait mourir. Ok… on est en là ?? Bah ça fait vraiment flipper. Fort heureusement, Lalonie a un caractère bien trempé et sait visiblement très bien gérer ces attaques. Toutefois, ce n’est pas le cas de tous les adolescentes. Vous imaginez une adolescente un peu mal dans sa peau qui se prend des remarques de ce genre dans les vestiaires après le sport ? Et bien là, ça pourrait franchement être dramatique.

 

Alors épilez vous ou non, habillez vous comme vous voulez, perdez du poids ou prenez en, maquillez vous ou ne vous maquillez pas mais soyez respectueux et apprenez à vos enfants à ne pas juger ! Si on n’a pas envie de s’épiler sous les bras, ça ne regarde que nous et personne n’a à nous juger si violemment pour cela. Vous n’êtes pas obligé d’aimer, vous n’êtes pas obligé de faire pareil mais vous êtes obligé de ne pas culpabiliser l’autre sur son choix.

Publié par Elsa Fanjul le 01 Mai 2017
0