Elle décide d’aller en cours sans soutien-gorge, la réaction du lycée est horrible…

Sans soutien-gorge, elle est forcée de cacher ses tétons

Lizzie Martinez est une jeune fille vivant en Floride, aux Etats-Unis. Elle étudie dans un lycée de sa ville, le Braden River High School. Un matin, elle se lève et décide de ne pas mettre de soutien-gorge ce jour-ci, ce qui est son droit le plus stricte. Mais la jeune fille ne s’attendait pas à vivre une journée aussi horrible et n’aurait jamais pensé qu’elle n’allait pas avoir de droit de décision sur son propre corps. Découvrez, dans notre vidéo, la tenue que Lizzie portait le jour lors de cette horrible journée.

 

Le lundi 2 avril dernier, Lizzie porte un sweat-shirt gris assez ample. En dessous, rien. Et l’absence de soutien-gorge en dessous de son haut ne va pas plaire à tout le monde. Au cours de la journée, un professeur va virer Lizzie de son cours. Il lui demande de se rendre dans le bureau du doyen de son lycée. Ce dernier lui fait comprendre que sa poitrine est trop visible et qu’elle serait trop « distrayante » pour certains de ses camarades. Et d’après ce même homme, la tenue de la jeune fille serait indécente et ne respecterait pas le règlement intérieur du lycée. Un des élèves l’aurait apparemment dénoncée.

 

« Ils m’ont demandé d’enfiler un deuxième t-shirt »

Toujours lors de « l’entretien » avec le doyen, plusieurs personnes présentes lui ont demandé de mettre un autre t-shirt par dessus le premier. Mais cela ne s’arrête pas là ! « Ils m’ont demandé […] de me lever, et de sauter et bouger un peu partout pour voir à quel point mes seins bougeaient. J’étais mortifiée ». La jeune fille s’est confiée à se sujet au site Buzzfeed US.

 

Après ce moment plus qu’humiliant, Lizzie n’en avait malheureusement pas fini avec cette sombre histoire. Les responsables de son école l’ont ensuite envoyée à l’infirmerie afin qu’on lui donne des pansements. Pourquoi ? Afin de cacher ses tétons.

 

« Arrêtez de sexualiser mon corps »

Ensuite, Lizzie va tweeter « Arrêtez de sexualiser mon corps » en identifiant le compte Twitter de son lycée. Suite à cela, la jeune fille s’est fait bloquer par le compte de l’établissement. Après « l’incident », la jeune fille a reçu le soutien sans faille de sa mère. Cette dernière s’est empressée de poster des messages sur Facebook qui ont rapidement fait du bruit. La mère de la jeune fille souhaite que le lycée modifie son règlement intérieur.

 

Mais le lycée n’a rien voulu entendre et affirme que la tenue de la jeune fille était indécente. « C’est indiscutable que ce problème aurait dû être traité différemment ». Même si le lycée n’a pas sanctionné Lizzie, la jeune fille a décidé de ne plus se rendre dans ce lycée« J’ai du mal à croire que quelqu’un a vu mes seins se trémousser et que c’était la fin du monde pour eux ».

 

Source : Huffington Post

Publié par Jeanne Tilly le 11 Avr 2018
0