Ce policier est appelé pour un cas de maltraitance sur un enfant… ce qu’il va faire est totalement impensable !

L’enfant était couvert de bleus et de marques

Un officier de police a récemment été appelé pour un cas malheureusement bien trop courant. Il s’agissait en effet de maltraitance sur un enfant. Le policier Jody Thompson travaille d’ailleurs pour le Département de Police d’Oklahoma. Il n’était pourtant pas en service ce jour-là, mais a tout de même pris l’appel. Comprenant de quoi il s’agissait, il s’est immédiatement rendu au domicile de l’enfant. L’officier a rapporté qu’en découvrant l’enfant, il fut choqué de constater qu’il n’y avait pas un seul endroit de son corps qui n’était pas couvert de bleus ou de blessures. Le lieutenant Stephen Fruen a ajouté que l’enfant a été retrouvé mains et pieds liés avec une corde. Il venait alors d’être plongé dans une poubelle.

maltraitance sur un enfant5NEWS

Deux autres bébés à venir…

En premier lieu, l’officier Jody l’a conduit au Centre de Défense des Droits de l’Enfant d’Oklahoma. Ceci afin que les enquêteurs puissent prendre en compte les témoignages du petit garçon ainsi que des photos, qui seraient donc des preuves. Le petit garçon s’appelle John et a ensuite été admis dans une unité de soins intensifs. L’agent Judy a su, la première fois qu’il a vu John, qu’il le voulait en sécurité. Il a donc décidé de contacter les services sociaux de la ville afin d’entamer les démarches pour adopter le petit garçon. Une décision qui n’a pas été simple à prendre étant donné qu’il avait déjà deux fils et qu’il appris trois jours plus tard, qu’il allait avoir un troisième enfant.

adoption de John

Une famille recomposée et heureuse

Mais comme une surprise n’arrive jamais seule, il appris également que la mère biologique de John avait donné naissance à une petite fille alors qu’elle était en prison. Les services sociaux ont donc contacté l’agent Jody pour savoir s’il accepterait de prendre soin également de la petite sœur de John. Chose qu’ils ont décidé de faire également. Les parents biologiques des deux enfants étant emprisonnés, ils ont finalement perdu leurs droits parentaux. Et aujourd’hui, John et sa petite sœur Paizley ont la chance de vivre une vie paisible et heureuse au sein de leur famille d’adoption.

Crédit photo à la une : Poteau Police Department

En savoir plus sur : -

Publié par Charlene le 05 Juil 2017
0