Le Nesting : cette tendance que vous allez adorer, et sans honte

Publié par Mélaine le 25 Déc 2018

Encore une nouvelle tendance et un nouveau mot : le nesting. Vous ne savez sans doute pas encore ce que cela veut dire, mais croyez-nous : vous allez adorer !

 

Le Nesting : le bonheur de faire son nid

Il y a quelques années encore, avouer qu’on avait rien fait du Week-end était mal vu. Rien fait. Que dalle. Vous savez, ces Week-end où on passe nos journées sans s’être lavé, au fond du lit, en chaussettes pilou-pilou et avec notre pyjama qui pue, qui est moche, mais qu’on aime plus que tout.

 

Ces journées d’hiver où on a du mal à sortir de son lit et où on fait un tas de trucs (genre regarder toute une série au fond du lit, branchés sur Netflix) qui sont tout sauf productifs. Et bien ce phénomène est devenu in ! Et il porte un nom : le nesting !

 

Nesting vs FOMO : une révolution

Pour faire simple, le FOMO, c’est le contraire du nesting. « Fear Of Missing Out : peur de rater un événement). Et bien désormais, plus rien a faire de ce fomo. Et si cela peut sembler banal, il faut y voir une véritable révolution. Parce qu’il n’est plus question de s’adonner à se vanter d’avoir participé à tel ou tel événement. Le nesting se veut assumé et décomplexé. 

 

Et en quoi cela est-il une véritable petite révolution ? Tout simplement parce que rester chez soi, ça fait du bien. Prendre du temps pour soi et s’accorder le droit de fuir une société de surconsommation aussi. Et c’est même primordial. Tant pour nous que pour nos enfants. Parce que cela fait des années qu’on nous fait croire que faire, c’est être.

 

Sauf que la sécurité, elle ne se trouve pas dans l’achat, un samedi où les magasins sont blindés, du dernier objet/fringue en vogue. La sécurité, elle est en nous et chez nous. Faire son nid est humain. Et prendre du temps pour soi, apprendre à s’ennuyer, c’est le B-A-ba du bien-être.

 

Vicente Saavedra, docteur barcelonais, rappelle même une chose qu’on a tendance à oublier : « Nos cellules et nos organes ont besoin de repos pour se regénérer. Certes, se divertir de temps en temps est nécessaire, mais si le divertissement devient un mode de vie, c’est absolument néfaste, physiquement et mentalement »

 

Il ne nous en fallait pas plus pour nous y mettre, nous aussi, au nesting !

En savoir plus sur : -

 
0