Polyamour : quand aimer plusieurs personnes dérange !

Aujourd’hui, il y a différentes manières d’aimer, d’avoir des relations sexuelles et de concevoir une vie de couple. Bien loin des années 50, l’amour prend un nouveau chemin, désormais propre à chacun. Mais une notion fait suffoquer la religion et les amoureux fidèles : le polyamour.

>> À lire aussi : Polyamoureux assumé : Hugues Aufray présente sa jeune maîtresse !

Je t’aime, mais au pluriel !

En 1990, le terme émerge en France, et signifie « avoir plusieurs amours » . Pour les polyamoureux, la monogamie n’est pas « le propre de l’homme » . Selon eux, une personne ne doit pas être contrainte d’aimer une seule et même personne. Mais on peut en aimer plusieurs en même temps. En soit, ils voient l’amour comme un acte égoïste, et ne veulent pas respecter cette idéologie de l’amour. Pour les polyamoureux, aimer plusieurs personnes est possible. Sur amours.eu, le premier site de rencontres polyamoureuses français, le terme se définit comme tel : « Le polyamour est la création entre plusieurs personnes, de liens et relations durables, plurielles, amicales, affectives, amoureuses, sexuelles » . Attention donc à ne pas confondre polyamour et libertinage, qui signifie coucher avec des gens, sans avoir de sentiment pour eux et en étant déjà engagé dans une relation.

>> À lire aussi : « Amours solitaires » : le livre romantique qui parle d’amour et de sentiments par texto

Aimer plusieurs personnes en même temps, c’est possible ?

« Aimer, jusqu’à l’impossible ! Aimer, dire que c’est possible ! » Tina Arena nous chante une chanson d’amour, sans réellement comprendre que l’amour n’est pas toujours unique. De plus en plus de personnes sont des polyamoureux. Trop souvent rapproché du libertinage, le polyamoureux va pourtant entretenir plusieurs relations d’abord centrées sur l’amour et le partage, et donc des relations qui ne sont pas obligatoirement basées sur le sexe. En général, il est conseillé aux polyamoureux de faire preuve de franchise envers leurs différents partenaires. C’est parfois difficile, mais la franchise et la communication restent la base d’une relation confortable et de confiance.

Le polyamour : « oublier le couple et inventer ses propres valeurs d’amour »

Françoise Simpère, polyamoureuse et auteure de plusieurs livres sur la question, explique sa propre définition du polyamour. Une manière de nous aider à comprendre ce que signifie réellement ce terme que peu de personnes comprennent. Selon l’auteure, c’est « une nouvelle forme de relation individuelle, ou l’on oublie le couple pour se baser sur les relations humaines […] On aime avec des sentiments, mais sans dépendance » .

Finalement, l’amour n’est plus un sentiment égoïste partagé entre deux personnes. Il est synonyme d’amour, mais aussi de liberté. Et Françoise continue : « C’est génial quand on rencontre une personne de façon affective, intellectuelle, sexuelle, qu’on se sent bien avec elle, mais sans forcément se dire à chaque fois ‘il faut que je me mette en couple’. Le polyamour, c’est inventer ses propres valeurs d’amour » . Cependant, l’auteure ne condamne pas la monogamie, et explique qu’elle ne convient pas à tout le monde. Pour elle, chacun est libre de construire sa vie comme il le désire, sans pression de la part de la société.

Le polyamour : l’ennemi des dogmes imposés par la société

Françoise Simpère soulève finalement un point important dans son explication du polyamour. Pourquoi est-ce mal vu ? Pourquoi ces personnes polyamoureuses sont jugées, critiquées et insultées ? La réponse est dans l’intertitre. La société actuelle change timidement, et la nouvelle génération commence à réinventer les dogmes sociétaux qui régissent notre quotidien : une femme avec un homme, une monogamie applaudie et un polyamour hué, l’hétérosexualité, la femme faible et l’homme fort… Les énumérations sont nombreuses et paraissent parfois plus loufoques les unes que les autres. Le polyamour est encore très vivement critiqué, notamment dans la religion, qui bannit totalement ce concept…. Tout comme beaucoup d’autres façons d’aimer.

La société s’est fondée sur la monogamie, et l’économie également. Un couple est fait pour construire un ménage, qui consomme et stabilise la société. Une sorte de « droit chemin » où nous devons tous, à un moment donné, se poser et construire une « vie stable » . Mais les polyamoureux réfutent cette conception imposée par la société. Certains espèrent que le polyamour n’est qu’un « effet de mode ridicule » , qui s’évanouira avec le temps. Mais il semblerait que ce concept d’amour s’épanouisse petit à petit. Une bien mauvaise nouvelle pour la société actuelle.

>> À lire aussi : Mieux que Tinder, cette application de rencontre se base sur le feeling et pas uniquement sur le physique !

 

En savoir plus sur : - - - -

Publié par Jessy le 23 Juil 2019
0