Découvrez pourquoi faire des listes au quotidien pourrait vous rendre la vie plus légère (et plus belle !)

Faire des listes de choses à faire. La tâche peut sembler superflue et rébarbative et pourtant, le simple fait de faire des listes pourrait vous permettre de vivre bien plus sereinement. Et voici pourquoi !

 

Pourquoi faire des listes

Et oui, la question se pose. Dans tous les magazines, on nous propose de faire des listes de choses à faire (des to-do-list pour les intimes). Pour ces mêmes magazines, il s’agit surtout de nous permettre de ne rien oublier.

 

Et pourtant, le fait même de faire des listes va bien plus loin que cela. Essayer cette méthode, c’est l’adopter. Et la raison est simple.

 

Nous travaillons et sommes en permanence occupés. Notre cerveau surchauffe. Lorsqu’on aimerait prendre un peu de repos ou de temps pour soi, nous n’arrivons pas à décrocher, sans cesse sollicités par des éléments extérieurs. Ce sont ces mêmes éléments qui vont venir polluer notre quotidien : e-mails, factures en retard, ménage … Nous n’arrivons plus à tout faire. Et cela porte un nom : la surcharge mentale.

 

Des listes contre la surcharge mentale

Mais si. Ce phénomène n’est pas nouveau et nous l’expérimentons tous. Cette surcharge mentale est celle qui fait que nous n’arrivons pas à accomplir tout ce que nous voudrions faire.

 

Reprenons. Vous êtes chez vous : vous vous dites que vous allez enfin pouvoir vous reposer un peu en vous asseyant et en buvant un café. Mais avant, juste avant, vous vous dites qu’il faudrait quand même ranger votre table dans la cuisine. Vous commencez, puis vous dites que porter ce chiffon sale à la machine à laver ne vous coûtera rien. Vous le faites. Une fois devant votre bac à linge sale, vous vous rendez compte que votre enfant a disséminé ses jouets un peu partout. Qu’à cela ne tienne : vous les ramassez. Vous les rapportez dans sa chambre. Là, vous vous apercevez que vous devriez changer les draps … Et vous imaginez (et vivez, très certainement !) la suite.

 

Souvenez-vous : vous vouliez simplement ranger votre table pour pouvoir boire un café. Les heures sont passées, vous n’avez pas « arrêté » de la journée et vous êtes harassé de n’avoir « rien fait » et « tant fait » en même temps. S’ajoute à cela la culpabilité : celle de n’avoir pas été capable de boire ce café, d’être passé à côté de ce moment que vous vouliez pour vous.

 

Surchauffe du cerveau : quand les listes peuvent sauver vos journées

A l’heure actuelle, nous savons tous combien le monde change. Sauf qu’on a parfois l’impression de le voir évoluer, sans nous. De passer à côté de bien des choses. Etrange sensation qu’est celle d’avoir l’impression de ne pas réussir à nous adapter.

 

Dans ce cas, vous pouvez vous laisser aller au pessimisme. Ou comprendre que ce changement implique aussi de nouveaux comportements à adopter. Dont celui de faire des listes.

 

Pourquoi ? Parce que vous n’avez pas d’autre choix. Votre cerveau n’est pas capable de faire deux tâches en même temps. Impossible puisque ce sont les mêmes zones du cerveau qui sont sollicitées. Alors, si vous vous rendez bien compte qu’il est impossible de jouer au tennis tout en vous faisant une omelette, vous comprendrez également qu’il est impossible de réaliser deux tâches mentales en même temps. Répondre à un mail tout en faisant ses comptes, par exemple.

 

Alors pourquoi s’acharner à le faire au quotidien ? Notre cerveau n’est pas capable de faire deux choses simultanées.

 

Et c’est là qu’arrive la nécessité de faire des listes.

 

Listes : efficacité, simplicité et précision

Et oui, parce qu’une fois que nous entrons dans cette mouvance, nous ne savons, littéralement, plus où donner de la tête. Les tâches s’accumulent, on est inefficace en tout, nous sommes « là sans être là » en permanence, bref : impossible pour nous de prendre des décisions ou de, simplement, hiérarchiser ce que nous avons à faire. Tout se mélange et c’est le surmenage garanti.

 

Sauf qu’une liste, ce n’est pas si simple que ça à faire. Pour cela, voici une formule. Celle du « 3 heures du matin ». Pour réaliser une liste, pensez que tout ce que vous y écrivez puisse être compréhensible même à 3 heures du matin. Bon, dit comme ça, ce n’est pas très clair, mais vous comprendrez mieux avec l’exemple suivant.

 

Sur votre liste, n’écrivez pas « Doc’ Simon » si vous devez prendre un rendez-vous pour votre fils Simon, chez le médecin. Ecrivez plutôt « prendre rendez-vous médecin Simon au 06 ** **« . Et là, ça change tout ! Parce que pour réaliser cette tâche, vous savez que, pendant quelques minutes, vous n’allez faire que ça. Rien d’autre ! Votre cerveau sera occupé à 100% pour cette tâche. Une sorte de mission pour vous même qui sera accomplie, sans le moindre effort.

 

Et pour cela, un conseil personnel. Coupez tout. Vous avez le droit, chaque jour, de couper votre téléphone pendant 1 heure, de vous accorder cette coupure, cette parenthèse, sans que personne ne vienne dans votre bulle, rajouter des charges mentales qui vous pollueraient l’esprit.

 

N’hésitez pas à tester cette façon de faire. Promis, vous ne le regretterez pas. De plus, une étude menée par des chercheurs de l’université de Baylor, aux Etats-Unis, a démontré que si vous aviez des difficultés à vous endormir le soir (justement à cause de cette surcharge mentale), faire des listes permettait de vous endormir 36% plus vite. Et plus les listes contiennent des éléments précis, plus le taux d’endormissement est rapide.

 

listes

 

En savoir plus sur : - -

Publié par Mélaine le 06 Jan 2019
 
0