Tout le monde se moquait d’elle à cause de sa tache de naissance… Mais regardez ce qu’elle est devenue aujourd’hui !

INSCRIVEZ VOUS A NOTRE NEWSLETTER
Invalid email address

Petite, Mariana Mendes avait honte. Elle ne s’aimait pas, et affronter le regard des autres était difficile. À cause d’une tache de naissance sur le visage, elle a hérité d’un tas de surnoms, de moqueries et d’insultes. Aujourd’hui, elle prend sa revanche en devenant mannequin.

 

Sa tache de naissance fait sa force

Mariana Mendes, 24 ans, de Juiz de Fora, au Brésil réalise un rêve. Alors qu’elle a pu avoir du mal à s’accepter étant petite, elle est aujourd’hui un mannequin en vogue. Parfois, on lui demande pourquoi elle a un tatouage sur le visage, parfois on la traite de « moche », de « bizarre ». Tout ça parce qu’elle a un large nævus mélanocytaire congénital sur le visage. Au fil du temps, elle a considéré sa tache comme une force. Elle lui a permis de se différencier et de renforcer son caractère.

Petite, elle a subi des séances de laser

À l’âge de 5 ans, sa maman lui a fait subir trois traitements au laser puis diminuer la taille du nævus. Sa mère avait peur des moqueries auxquelles sa fille devrait faire face plus tard. Mais au lieu d’en être gênée, Mariana en a fait sa force et s’est inscrite dans une agence de mannequins. « Avoir un nævus aussi grand que le mien, est rare. Donc, bien sûr, il y a plein de gens qui m’observent et qui ne l’aiment pas, mais je m’en fous ».

Elle veut inspirer ses fans

Seul un bébé sur 20 000 nait avec une tache plus large que la moyenne. Le nævus est une pigmentation plus importante sous la peau, colorant la zone d’une teinte plus sombre. « Quand j’étais petite, ma mère m’a emmenée faire des sessions d’éclaircissement, mais quand je n’en ai pas fait beaucoup, ça n’a pas beaucoup changé ». À présent, elle espère redonner confiance aux gens qui ont une différence et qui ne l’assument pas.

Publié par Nicolas F le 10 Mai 2017