Topless : pourquoi les femmes n’en font plus sur la plage ?

Depuis quelques années déjà, la tendance tu topless se fait de plus en plus rare en France. Et cette baisse se remarque surtout chez les plus jeunes. Pourtant il y a quelques années, il était fréquent de croiser des femmes étendues seins nus sur leurs serviettes de plage.

Le topless est de moins en moins pratiqué sur les plages

A lire aussi: Féminisme, couleur de peau ou homosexualité : si l’année 2020 se plaçait sous le signe de l’ouverture d’esprit ?

Le topless perdu du terrain

“Aujourd’hui moins de deux femmes sur dix de moins de 50 ans font tomber le haut”, indique BFMTV. Cette affirmation basée sur un sondage réalisé par l’Ifop. Elle laisse pourtant perplexe quand on sait que l’ère dans laquelle nous vivons prône une acceptation de soi et une absence totale de complexes. De plus, la montée en puissance du féminisme aurait pu laisser supposer une tendance inverse. En effet, les féministes luttent pour que la femme ne soit plus considérée comme un simple objet et que son corps cesse d’être sexualisé à tout va.

Si le féminisme est en pleine expansion, le puritanisme aussi. De moins en moins de personnes hésitent à montrer leur désapprobation concernant tous les nouveaux mouvements de pensée. De plus, avec l’explosion des réseaux sociaux, le regard des autres prend de plus en plus d’importance. Les femmes craignent de recevoir des critiques négatives sur leur physique. Pourtant, il y a quelques années en arrière, les femmes s’assumaient pleinement. C’est en tout cas ce qu’affirme Roseline 74 ans, aux journalistes de BFMTV. “A l’époque on avait pas de complexes. N’importe quelle femme de n’importe quel âge était seins nus, c’était tout à fait ordinaire. On était dans la foulée de Mai-68 avec un esprit de libération des corps.” se rappelle la septuagénaire.

Aujourd’hui il n’en est plus rien. Et la tendance se remarque surtout chez les jeunes qui semblent pourtant être dans une dynamique de changement. Nos voisins Allemands, Britanniques et Italiens ne dérogent pas à la règle. Toujours selon l’Ifop “plus du tiers de 50-69 ans se mettent régulièrement seins nus au bord de la mer, contre à peine 20% des jeunes européennes de moins de 30 ans”.

Des raisons sanitaires

Selon le sociologue et anthropologue Colera, auteur de La nudité: pratiques et significations, ce changement de tendance sera surtout dû à des raisons de santé. Il affirme que l’exposition au soleil et les risques de cancer de la peau qu’elle entraîne préoccuperait de plus en plus les femmes. Ainsi cette raison pourrait expliquer pourquoi les femmes préfèrent désormais se couvrir la poitrine. En effet, l’Ifop va dans la même direction en affirmant que la première raison pour laquelle les femmes se couvrent la poitrine serait la raison sanitaire.

Cependant certaines femmes ne sont pas du même avis et restent persuadées que la poitrine ne doit pas se dévoiler en public. C’est le cas par exemple de Delphine qui avoue ne jamais avoir été à l’aise en monokini. “Et pourtant, j’ai posé nue pendant des années dans des ateliers d’artistes. Mais paradoxalement, je ne me suis jamais sentie nue quand je posais, alors que c’était exactement l’impression que j’avais topless à la plage” raconte-t-elle. Pour elle, la poitrine d’une femme est une partie du corps très particulière. Elle affirme cependant que pour elle les enjeux sanitaires sont également primordiaux. “Au-delà de ces considérations philosophique, s’exposer seins nus me paraît aussi dangereux que de marcher sur du verre pilé.”.

Les femmes ont peur de se faire agresser

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, ce sont d’autres femmes qui portent un regard désapprobateur sur celles qui se montrent seins nus à la plage. Selon l’Ifop, de plus en plus de Françaises se disent “gênées à l’idée d’y voir une femme totalement nue (70% en 2019, contre 48% en 2009) ou bronzant seins nus (29% en 2019, contre 22% en 2009)”.

Les femmes qui osent encore pratiquer le topless à la plage sont celles qui rentrent dans les standards de la beauté. L’ifop observe d’ailleurs que ces dernières ont “un fort sentiment d’estime de soi sur le plan esthétique”. Fabienne Martin-Juchat, professeure en science de la communication, revient sur la genèse de la pratique du monokini “La proposition du topless avait d’intéressant de faire d’une femme un homme comme les autres. Mais dans les périodes de crise, le corps des femmes cristallise des enjeux de pouvoir et de tension entre ce qu’il faut et ce qu’il ne faut pas faire.” .

Mais ce que les femmes redoutent par-dessus tout en pratiquant le monokini, c’est de se faire ennuyer. En effet, une forte proportion des femmes de moins de 25 ans craignent d’attiser le désir sexuel des hommes en se mettant seins nus. Selon le professeur Martin-Juchat la disparition du topless équivaut à une forme de repli. Les femmes veulent à tout prix éviter d’être victime d’agressions sexuelles.

A lire aussi: Féminisme : Qu’en pensent vraiment les hommes ?

Source: BFMTV

Publié par Elodie le 25 Jul 2020
0