Comment cette mère a sauvé sa fille du trafic sexuel en se faisant passer pour un client et en la réservant…

Une soirée qui tourne au cauchemar

En 2009, une jeune fille de 13 ans M.A., a vécu l’Enfer. C’est l’année où l’adolescente a été enlevée pour servir le trafic sexuel… Tout a commencé lorsqu’elle a demandé à sa mère, Kubiiki, l’autorisation de se rendre à une fête. Face au refus de sa mère, la jeune fille a décidé de s’enfuir en secret et de s’y rendre malgré tout. À la fin de la soirée, elle était au restaurant avec des amies. Mais une rencontre malheureuse va bouleverser toute sa vie. Et pour cause, une rabatteuse lui a proposé de la ramener chez elle. Ce que M.A. ignorait, c’est qu’en montant dans la voiture de cette femme, elle ne reverrait probablement plus jamais sa famille…

M.A. sauvée du trafic sexuel

Disparue pendant 270 jours

Malgré les recherches des proches et de la police, Kubiiki et son mari n’ont pas revu leur fille. Des proches leur ont parlé d’un site web, Backpage.com, sur lequel se trouvaient des petites annonces de revente d’objets. Site sur lequel on trouve également des offres pour des prostituées. À tout hasard, mais sans grand espoir, Kubiiki et son mari ont décidé de consulter les offres. 270 jours après la disparition de leur fille, ils ont fini par la retrouver. Elle était « réservable » pour 270$ la nuit. Sa mère explique avoir eu le cœur brisé tout en étant soulagée. Soulagée de savoir enfin où était sa fille. Mais brisée en la découvrant seins nus sur une annonce de prostitution…

M.A. et sa mère Kubiiki

Kubiiki a réservé sa fille sur le site…

Désespérée, Kubiiki explique s’être fait passer pour un client et a réservé sa propre fille. Elle et son mari ont alors conduit jusqu’au lieu de rendez-vous et ont vu leur fille sortir du train. Lorsqu’elle a accouru vers M.A., celle-ci s’est effondrée au sol. Son calvaire venait de prendre fin. Elle a été droguée, mutilée au couteau, à la cigarette… M.A. a été violée un nombre incalculable de fois. Aujourd’hui, elle a 22 ans et sa mère craint qu’elle ne refasse jamais surface. Mais elle est en vie et c’est tout ce qui compte désormais. Le site d’annonces s’est quant à lui déchargé de toute responsabilité dans cette affaire…

Crédit photo / photo à la une : ©50EGGS

Publié par Charlene le 02 Nov 2017
0